NOUVELLES

Le transporteur aérien Luxair commande un Q400 à Bombardier

03/10/2013 10:39 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Quelques jours après s'être fait damer le pion par un concurrent européen pour une commande, Bombardier (TSX:BBD.B) en décroche une, mais de moins grande envergure.

L'avionneur montréalais a indiqué jeudi que Luxair lui avait commandé un biturbopropulseur Q400 NextGen, dont le prix est évalué à 32,2 millions $ US, en plus de prendre une option pour un autre avion Q400.

L'entente, signée vendredi dernier entre les deux parties, pourrait atteindre 65,78 millions $ US si Luxair, qui utilise des Q400 depuis sept ans, devait exercer son option.

Le transporteur national du Luxembourg exploite actuellement une flotte de six appareils Q400 et Q400 NextGen.

Le président et chef de l'exploitation du transporteur aérien, Adrien Ney, a indiqué que cette commande s'inscrit dans le plan de l'entreprise d'accroître la fréquence de ses vols en Europe, notamment vers Genève, Copenhague et Milan.

«La modernisation de notre flotte se poursuit aussi avec l’ajout d’un autre de ces biturbopropulseurs, a-t-il souligné. Les Q400 nous ont procuré de la souplesse sur les plans de l’exploitation et de la performance.»

Quant au président de Bombardier Aéronautique, Mike Arcamone, il a estimé que le Q400 répondait aux besoins de Luxair dans le segment des liaisons de court à moyen courrier.

«Sa taille, sa vitesse, ses caractéristiques économiques et ses avantages sur le plan environnemental ont aidé Luxair à devenir un chef de file (dans ce segment)», a-t-il souligné.

Avec cette nouvelle entente avec Luxair, le nombre de commandes fermes de biturbopropulseurs Q400 et Q400 NextGen se chiffre maintenant à 476 appareils.

Cette entente avec le transporteur national du Luxenbourg survient quelques jours après que l'entreprise québécoise eut échappé une commande estimée à 840 millions $ US avec Garuda Indonesia.

Le transporteur national de l'Indonésie avait finalement passé une commande ferme pour 25 appareils ATR 72-600 de cet avionneur européen, en plus de 10 options, plutôt que de choisir le Q400 de Bombardier.

Ces avions seront utilisés par Garuda pour mettre sur pied un transporteur à rabais afin de concurrencer une autre entreprise qui utilise des appareils ATR.

Le Q400 est plus dispendieux que ceux commandés par Garuda auprès d'ATR, mais les appareils de Bombardier comportent plus de sièges et sont capables de voyager à plus grande vitesse.

Déçu de ne pas avoir décroché cette commande auprès d'ATR, l'avionneur québécois dit voir d'autres opportunités, selon une porte-parole, Marianella Delabarrera.

«Nous sommes encouragés par l'intérêt que nous voyons dans d'autres marchés, comme la Russie ainsi que l'Afrique», a-t-elle dit.

Garuna et le loueur d'avions danois Nordic Aviation Capital ont jusqu'ici reçu 11 des 18 CRJ1000 de Bombardier d'une commande ferme de Garuda Indonesia. Le transporteur a également l'option d'acheter 18 avions supplémentaires.

L'action de Bombardier a clôturé jeudi à 4,74 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 0,04 $.

PLUS:pc