NOUVELLES

La tempête Karen perd de son intensité en s'approchant du golfe du Mexique

03/10/2013 10:58 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

BRAITHWAITE, États-Unis - Les résidants d'une petite île au large des côtes de la Louisiane ont reçu l'ordre, vendredi, d'évacuer leurs domiciles au moment où la tempête tropicale Karen menaçait de devenir le deuxième système de tempête de la saison à toucher terre aux États-Unis.

Le maire de Grand Isle, David Camardelle, a ordonné l'évacuation de la ville, puisque le seul lien entre l'île et le reste du pays est un pont vulnérable aux inondations.

Les autorités de la paroisse de Plaquemine, en Louisiane, une zone inondée l'an dernier par l'ouragan Isaac, ont elles aussi ordonné l'évacuation des résidants, surtout ceux des secteurs à l'est du fleuve Mississippi.

Mais tard vendredi soir, le Centre national de surveillance des ouragans rapportait que la tempête perdait de son intensité alors qu'elle se trouvait à 330 kilomètres au sud-sud-ouest de l'embouchure du Mississippi. La vitesse de ses vents avait diminué à 72 km/h et elle se déplaçait en direction nord-nord-ouest à une vitesse de 11 km/h.

Malgré tout, les météorologues ont maintenu leurs veilles et avertissements de tempête tropicale.

Des états d'urgence avaient été annoncés en Alabama, en Louisiane, au Mississippi et dans certains secteurs de la Floride. Des employés de l'Agence fédérale des situations d'urgence et du département de l'Intérieur — forcés de rester à la maison en raison de la paralysie partielle du gouvernement américain —, ont été rappelés au travail pour faire face à cette crise et appuyer les agences locales.

Des prévisions météorologiques indiquent que la tempête effleurera le sud-est de la Louisiane avant de se diriger vers l'est pour toucher le sud de l'Alabama et le Panhandle de la Floride, un secteur situé dans le nord-ouest de l'État.

Les experts ont toutefois prévenu que la trajectoire de la tempête, la seconde d'une saison d'ouragans plutôt calme, pourrait changer.

«Nous sommes confiants qu'elle se dirigera vers le nord-est, mais nous ne savons pas quand et où ce changement de cap se produira», a expliqué le directeur du centre de surveillance des ouragans à Miami, Rick Knabb.

Le trafic nautique a été interrompu vendredi à l'embouchure du fleuve Mississippi, à l'approche de la tempête.

À La Nouvelle-Orléans, le shérif Marlin Gusman a annoncé que quelque 400 détenus avaient été déplacés par mesure de précaution.

PLUS:pc