NOUVELLES

La Russie veut accroître sa présence dans l'Arctique

03/10/2013 12:06 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

MOSCOU - La Russie compte accroître sa présence dans l'Arctique et rouvrir une ancienne base militaire soviétique, a annoncé jeudi le président Vladimir Poutine.

M. Poutine a ajouté que l'Arctique est essentiel à la sécurité et à l'économie de la Russie.

Il a révélé que l'armée russe s'affaire à restaurer une grande base militaire sur les îles de la Nouvelle-Sibérie, qui avait été fermée après l'effondrement de l'Union soviétique. M. Poutine estime que cette base est cruciale à la protection des routes de navigation qui relient l'Europe à la région du Pacifique en passant par l'océan Arctique.

L'archipel avait été visité le mois dernier par un escadron de la marine russe mené par le navire mère de la flotte du Nord, le croiseur nucléaire Pierre le Grand.

M. Poutine a balayé du revers de la main les suggestions selon lesquelles l'Arctique devrait être placé sous la juridiction de la communauté internationale.

«L'Arctique est une partie inaliénable de la Fédération russe qui est sous notre souveraineté depuis quelques sièces, a dit M. Poutine. Et elle le restera pendant encore un bon moment.»

La Russie, le Canada, les États-Unis, le Danemark et la Norvège cherchent tous à renforcer leur souveraineté dans différents secteurs de l'Arctique, une région qui contiendrait le quart des réserves en hydrocarbures non découvertes de la planète.

La fonte de la glace polaire offre de nouvelles possibilités d'exploitation. Le Canada, la Russie et le Danemark ont manifesté leur intention de soumettre aux Nations unies que la dorsale Lomonosov, une chaîne de montagnes sousmarine qui s'étire sur 2000 kilomètres, est une prolongation naturelle de leurs territoires respectifs.

PLUS:pc