NOUVELLES

La police et l'Autorité des marchés financiers réalisent un coup de filet

03/10/2013 08:12 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - L'étau se resserre sur sept personnes soupçonnées depuis des années d'être à la tête d'une fraude à la Ponzi qui aurait floué 240 investisseurs pour une somme évaluée à 19 millions $.

Le stratagème utilisé par ces présumés fraudeurs consistait à utiliser l'argent d'investisseurs pour payer de faux rendements à d'autres investisseurs ou pour rembourser ceux qui voulaient récupérer leur argent.

Dans la mire de l'Autorité des marchés financiers (AMF) depuis plusieurs années, ces personnes font face à divers chefs d'accusations, dont fraude, recyclage des produits de la criminalité et gangstérisme.

La Sûreté du Québec (SQ) et l'AMF ont lancé une opération conjointe, jeudi matin pour appréhender à Longueuil, Sherbrooke et Mont-Saint-Hilaire des personnes qui auraient dérobé jusqu'à 19 millions $ au cours des dernières années.

France-Josée Dancause, 49 ans, de Longueuil; Alain Péloquin, 48 ans, de Sherbrooke; Benoît Sénécal, 57 ans, de Longueuil; Sophie Jolicoeur, 44 ans, de Mont-Saint-Hilaire; Isabelle Cantin, 36 ans, de Sherbrooke et Chantal Goulet, 44 ans, de Longueuil ont été arrêtés.

Jean-Marc Lavallée, un avocat de La Prairie âgé de 65 ans demeure au large.

Plusieurs actifs, résidences et comptes bancaires liés à ces personnes font l'objet de blocage depuis plusieurs années.

Déjà, en 2011, l'AMF soupçonnait des activités douteuses et avait obtenu du Bureau de décision et de révision plusieurs ordonnances de blocage qui ont été prolongées depuis. Ces périodes étendues de gel ont permis de retrouver plusieurs investisseurs floués dont la liste s'est allongée au fil de l'enquête.

PLUS:pc