Tirs près du Congrès: la femme poursuivie par la police est morte (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

La police s'interrogeait vendredi sur les motivations d'une automobiliste tuée après une course-poursuite dans les rues de Washington entre la Maison Blanche et le Congrès qui a entraîné la fermeture temporaire du parlement et provoqué une brève panique.

La police menait l'enquête sur cette femme, noire, selon les services secrets, qui transportait son bébé -- miraculeusement indemne -- dans sa voiture, tandis que plusieurs médias évoquaient une dépression post-partum.

En tout début d'après-midi, une voiture de sport -- à bord de laquelle se trouvait également le bébé de sexe féminin âgé d'un an -- a tenté de franchir une barrage près de la Maison Blanche, à environ 2,5 km du Congrès, a précisé le chef de la police du Capitole, Kim Dine, écartant d'emblée la piste terroriste.

Sur les images d'une vidéo diffusée par les chaînes américaines, le coupé noir, à l'arrêt, est mis en joue par une demi-douzaine d'agents. Puis, sans trop de difficultés, le véhicule s'extrait du barrage en reculant et des voitures de police se lancent à sa poursuite.

Pris en chasse, le coupé se dirige vers le Capitole, qui abrite les deux chambres du Congrès où les élus américains tentent de se mettre d'accord sur un budget qui permettrait de mettre fin à la paralysie gouvernementale.

La femme qui était au volant de la voiture est morte après avoir été atteinte par des coups de feu, a annoncé la chef de la police de Washington DC, Cathy Lanier, qui a refusé de donner davantage de précisions sur la suspecte. Deux policiers ont également été blessés.

Pendant la course-poursuite, des coups de feu ont été tirés à deux endroits, a précisé Mme Lanier, quand la voiture a d'abord foncé sur un véhicule des services secrets puis lorsqu'elle a terminé sa course contre un barrage de la police près du Capitole.

"Nous n'avons aucune information qui laisse penser que (cet acte) est lié au terrorisme ou qu'il puisse s'agir d'autre chose que d'un incident isolé", a indiqué Kim Dine, chef de la police du Capitole.

Deux chaînes de télévision, CBS et ABC, et le quotidien Washington Post, ont indiqué que cette femme, nommée Miriam Carey, était une assistante dentaire de 34 ans de la ville de Stamford (Connecticut) souffrant de dépression post-partum.

"Elle est en dépression post-partum depuis la naissance de sa fille" en août dernier, a déclaré à ABC la mère de cette femme, Idella Carey.

"Quelques mois après la naissance, elle est tombée malade. Elle était déprimée et a été hospitalisée".

La police a indiqué que la voiture avait des vignettes du Connecticut.

"Restez calfeutrés"

L'incident a provoqué un bref moment de panique à Washington, où la police à bouclé le Capitole et enjoint les employés à "fermer les portes et fenêtres et à s'en éloigner".

"Rentrez! Rentrez!", ont lancé les agents de la police du Capitole en pressant les sénateurs éberlués à trouver refuge à l'intérieur du Capitole. Plusieurs élus ont raconté à l'AFP avoir entendu des coups de feu.

Juan Vargas, un représentant de Californie, se trouvait à l'extérieur du Capitole lorsqu'il a entendu "ce qui semblait être des bruits produits par une voiture. Cela n'avait pas l'air d'être des coups de feu". "Ensuite j'ai reçu un appel de mes assistants qui m'ont dit qu'il fallait que je sois prudent car des coups de feu avaient été tirés".

Les sénateurs Roger Wicker et Bernie Sanders ont quant à eux assuré à l'AFP avoir entendu quatre à six coups de feu à proximité d'une annexe du Sénat.

A intervalles réguliers, un message diffusé par haut-parleurs invitait les employés du Congrès et les élus à "rester calfeutrés" à l'intérieur du bâtiment. "On a vu des gens se jeter par terre, pour leur protection", a dit le sénateur Sherrod Brown.

Par dizaines, des policiers armés ont alors été déployés dans les rues adjacentes. L'alerte a été levée au bout d'une demi-heure.

La Maison Blanche a également été bouclée temporairement.

Le 16 septembre déjà, Aaron Alexis, un ancien de la Marine, avait tué 12 personnes dans un bâtiment de la Navy, au sud de Washington, avant d'être abattu.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



À lire aussi sur le HuffPost Québec

U.S. Capitol Shooting
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction