NOUVELLES

Le mythique Crystal Palace de 1851 reconstruit à l'identique?

03/10/2013 09:22 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST
AFP

LONDRES - Une société chinoise a rendu public jeudi un projet de 600 millions d'euros destiné à reconstruire l'emblématique Crystal Palace de Londres, bâti pour l'exposition universelle de 1851 et considéré à l'époque comme la plus grande structure de verre du monde.

Le groupe ZhongRong prévoit de reconstruire à l'identique le bâtiment de fonte et de verre, conçu par Joseph Paxton. L'imposant bâtiment devrait faire environ 50 mètres de haut et 500 mètres de long.

Le Crystal Palace avait été édifié pour l'exposition universelle de 1851 dans Hyde Park, l'immense espace vert au coeur de Londres, avant d'être déplacé en 1854 sur une colline du sud de la capitale. Le bâtiment, symbole de la période victorienne, avait brûlé en 1936, mais la colline sur laquelle il se dressait conserve encore aujourd'hui le nom de Crystal Palace.

"L'ancien Crystal Palace est considéré en Chine comme une magnifique prouesse", a déclaré le président de ZhongRong, Ni Zhaoxing. "Ce projet est une occasion unique de rétablir le Crystal Palace et son parc alentour dans sa splendeur passée."

Le projet chinois vise à transformer le site en destination culturelle et à restaurer le parc de 73 hectares, un chantier qui devrait créer quelque 2.000 emplois, selon ZhongRong.

Le parc a abrité le club de football de Premier League Crystal Palace et a accueilli 21 finales de la coupe d'Angleterre. Le stade actuel situé dans cet espace vert abrite des épreuves d'athlétisme et sera conservé, dans le projet chinois.

Le maire de Londres, Boris Johnson, présidera un comité chargé de mener à bien les travaux, qui ne devraient cependant pas débuter avant 2015. "L'incroyable Crystal Palace de Paxton était au XIXe siècle un modèle d'innovation (...) qui a façonné Londres", a-t-il estimé. "Depuis la destruction de ce bâtiment symbolique, on n'avait jamais résolu le casse-tête consistant à savoir que faire. Il s'agissait non seulement de reconstruire un bâtiment d'envergure internationale, mais aussi de restaurer le parc alentour, et de créer des emplois et de la croissance", a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.