POLITIQUE

Un proche de Rob Ford accusé de trafic de drogue

02/10/2013 07:29 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST
Getty
TORONTO, ON - JUNE 14: Mayor Rob Ford to members of the Toronto Real Estate Board during a luncheon at the Sheraton Hotel (Bernard Weil/Toronto Star via Getty Images)

La police de Toronto a déposé des accusations de possession et de trafic de marijuana ainsi que de complot dans le but de commettre un acte criminel contre Alessandro Lisi, un chauffeur occasionnel et ami du maire Rob Ford.

L'homme de 35 ans avait été appréhendé mardi soir. Son avocat se refuse à tout commentaire.

L'arrestation aurait eu lieu vers 20 h, mardi soir, dans un nettoyeur de l'ouest de la ville. Les policiers ont fouillé les lieux durant la nuit, en plus de boucler le périmètre. Les enquêteurs ont emporté un bac de plastique, mais on ignore ce qu'il contenait.

La police a fouillé par la suite la maison où loge M. Lisi, qui appartiendrait à ses parents, à l'aide notamment d'un chien renifleur. 

Le maire Ford a décrit M. Lisi dans le passé comme un homme droit et honnête. 

L'accusé doit comparaître en cour mercredi matin, tout comme le Torontois Jamshid Bahrami, âgé de 47 ans, qui a lui aussi été arrêté et accusé de trafic de marijuana et de possession de cocaïne dans cette affaire.  

Pour sa part, le frère du maire et conseiller municipal Doug Ford affirme que les médias s'en prennent injustement à sa famille encore une fois, si l'on se fie à ses commentaires au Toronto Sun.

Le conseiller Ford a ajouté qu'un « ami de la première ministre a été accusée de pornographie juvénile et ces gens-là [médias] ne semblent pas penser que c'est une histoire aussi grosse », en référence à Benjamin Levin, qui était membre de l'équipe de transition de Kathleen Wynne. Le frère du maire a aussi allégué que la police avait coulé l'histoire de l'arrestation d'Alessandro Lisi à des « médias antimaire de gauche ».

La vidéo

Selon le Toronto Star, Alessandro Lisi avait tenté de mettre la main en mai dernier sur une présumée vidéo d'un homme ressemblant au maire Ford en train de fumer ce qui semblait être du crack.

M. Ford a nié prendre du crack, un dérivé de la cocaïne, qualifiant les allégations à son endroit de « ridicules » et accusant le Star de vendetta politique. CBC/Radio-Canada n'a pas vu ladite vidéo et ne peut donc pas l'authentifier.

L'opération policière liée à M. Lisi survient alors que le maire s'envole, mercredi, pour une mission économique et culturelle de deux jours à Austin au Texas.

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Rob Ford GIFs