NOUVELLES

Marché du carbone : le Québec et la Californie signent un accord

02/10/2013 11:14 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST
Getty

Le ministre québécois des Relations internationales, Jean-François Lisée, et le ministre québécois du Développement durable, de l'Environnement, Yves-François Blanchet, ont annoncé mardi un accord avec la Californie sur les étapes et procédures à suivre pour harmoniser et intégrer leur système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre (GES).

L'accord a été signé avec le California Air Resources Board et prévoit que la liaison des deux systèmes entrera officiellement en vigueur le 1er janvier 2014.

« La collaboration entre le Québec et la Californie dans l'élaboration d'un marché du carbone à l'échelle continentale est un excellent exemple de concertation régionale nord-américaine bénéfique pour les deux partenaires, tant du point de vue économique que du point de vue environnemental. La Californie et le Québec positionnent avantageusement leurs entreprises qui œuvrent dans la recherche et le développement de nouvelles technologies propres sur l'échiquier mondial, ce qui en fait des précurseurs dans la lutte contre les changements climatiques. Nous ne visons rien de moins que de devenir une référence internationale sur cette question », a déclaré le ministre Jean-François Lisée dans un communiqué de presse.

La nouvelle a été reprise par le site spécialisé Quartz, mercredi.

Québec a estimé que le marché du carbone est une mesure clé dans la lutte contre les changements climatiques.

« La vente de droits d'émission générera des revenus de l'ordre de 2,5 milliards de dollars d'ici 2020 au Québec. Tous ces revenus seront entièrement réinvestis dans des initiatives de lutte contre les changements climatiques, notamment pour favoriser la conversion vers des énergies renouvelables, promouvoir l'efficacité énergétique, améliorer les procédés de fabrication et préparer l'adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques. L'électrification des transports est un autre grand chantier sur lequel notre gouvernement se penchera au cours des prochains mois », a affirmé le ministre Yves-François Blanchet, dans le même communiqué de presse.

Le Québec et la Californie ont mis sur pied des programmes de plafonnement et d'échange de droits d'émission inspirés des lignes directrices de la Western Climate Initiative (WCI).

Le Québec et la Californie ont lancé un appel aux États américains et aux provinces canadiennes qui cherchent une solution de rechange pour réduire leurs émissions de GES et pour amorcer la transition vers une économie faible en carbone.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.