NOUVELLES

« Offensive » de Stephen Harper en Asie du Sud-Est

02/10/2013 09:05 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

Le premier ministre Stephen Harper et certains membres importants de son cabinet s'envoleront jeudi pour l'Asie du Sud-Est, dans une tentative de renforcer les échanges commerciaux et les investissements étrangers lors d'un sommet à Bali.

En chemin, M. Harper effectuera un arrêt à Kuala Lumpur. Il s'agira de sa première visite en Malaisie depuis son arrivée au pouvoir, en 2006.

La tournée s'inscrit dans une « offensive » du gouvernement conservateur dans cette région du monde, une initiative qui a débuté lentement et qui a, depuis, été grevée par des messages contradictoires.

Cette tournée d'une semaine en Malaisie et en Indonésie servira à « promouvoir les intérêts du Canada, à faire progresser la libéralisation du commerce à l'échelle régionale et à faire connaître le Canada en tant que partenaire commercial de choix », a déclaré M. Harper dans un communiqué.

Certains experts estiment toutefois que le Canada fait du rattrapage, au moment où les tigres asiatiques en émergence sont eux-mêmes aux prises avec des turbulences économiques.

Cette semaine, la CIBC a publié des données révélant que les investissements étrangers au Canada ont chuté de plus de 90 % en 2013 par rapport à l'an dernier, en baisse à deux milliards de dollars, par rapport à 27 milliards de dollars.

Les fusions et acquisitions ont elles aussi subi les effets des turbulences, avec un total de huit milliards de dollars cette année, comparativement à 66 milliards de dollars à la même période en 2012.

« Ce n'est pas tout le monde qui reçoit le message voulant que le Canada soit encore ouvert à la planète », a déclaré cette semaine Jim Prentice, ancien ministre fédéral de l'Industrie, devant un parterre de gens d'affaires. « En fait, certaines personnes croient plutôt le contraire. »

« Rattrapage »

Pour Yeun Pau Woo, président de la Fondation Asie Pacifique du Canada, le Canada « est en mode rattrapage depuis longtemps » en Asie du Sud-Est, et ce même avant l'arrivée au pouvoir des conservateurs.

Il n'est donc pas surprenant que le ministre du Commerce international, Ed Fast, effectue lui aussi un passage en Asie. Il s'arrêtera tout d'abord à Bali cette semaine, où M. Harper assistera au sommet du forum de Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC), avant de se rendre à Singapour et en Chine.

M. Harper utilisera son temps en Malaisie et en Indonésie pour discuter du Partenariat Trans-Pacifique, un accord commercial entre 12 pays ceinturant le Pacifique qui est toujours en cours de négociation.

La Presse Canadienne

PLUS:rc