NOUVELLES

Les Bills et les Browns, des surprises cette saison, sous les feux de la rampe

02/10/2013 05:37 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

CLEVELAND - Lorsque la NFL a dévoilé son horaire télé, le match Bills-Browns du jeudi soir en octobre ne promettait pas de battre des records de cotes d'écoute.

Ça n'a pas changé, mais c'est beaucoup plus intéressant que ça devait l'être.

Les Bills de Buffalo et les Browns de Cleveland, menés par des entraîneurs recrues, sont deux des principales surprises cette saison dans la NFL avec des fiches identiques de 2-2. Les Bills et les Browns ont été propulsés par des défensives opportunistes, et l'une de ces deux équipes terminera sa courte semaine de préparation avec plus de momentum que l'autre, avant même que les feuilles ne tombent des arbres et que la température à proximité du lac Érié devienne froide et impardonnable.

L'opportunité de jouer sur les ondes de la télé nationale américaine pousse le plaqueur-centre des Browns Phil Taylor à être gonflé à bloc.

«Oh, ouais, tout le monde va regarder, a-t-il dit. Chaque geste que tu poses, tu sais que tout le monde va le voir.»

Il y a deux semaines, les Browns semblaient en voie de disparaître au fond d'un trou. Après avoir compilé une fiche de 0-2, ils ont échangé le porteur de ballon étoile Trent Richardson aux Colts d'Indianapolis, une étonnante décision qui a contraint certains partisans des Browns à se préparer à sortir une brique et un fanal pour attendre les dirigeants de l'équipe au complexe d'entraînement de la formation. Mais au moment où tout semblait déraper, le quart Brian Hoyer, lui-même un partisan de longue date des Browns, s'est porté à la rescousse.

Démontrant de l'équilibre et du leadership, des qualités qu'il a apprises auprès de Tom Brady chez les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Hoyer s'est finalement révélé chez les Browns, et il devra de nouveau livrer la marchandise. Il a conservé le poste de quart partant cette semaine en dépit du fait que Brandon Weeden a obtenu le feu vert des médecins pour jouer, après s'être étiré le pouce droit.

«Comme athlète, tu veux être le gars qui est sur le terrain, donc de toute évidence je suis excité par cette perspective», a confié Hoyer.

Si les Bills veulent réaliser des progrès, ils devront obtenir plus de régularité du quart recrue EJ Manuel. Il n'a récolté que 167 verges de gains la semaine dernière contre les Ravens de Baltimore, mais la défensive a réussi cinq interceptions contre Joe Flacco en route vers la victoire.

Même si toutes les équipes de la NFL joueront les jeudis — ce qui n'est pas le cas pour les dimanches ni les lundis soirs —, il se pourrait que les Bills et les Browns gagnent en crédibilité et reviennent en heures de grande écoute.

«Si vous jouez les dimanches et les lundis soirs, ça signifie que vous obtenez des victoires, a expliqué Taylor. Nous devons continuer de gagner.»

PLUS:pc