NOUVELLES

L'auteur d'«Octobre rouge», l'Américain Tom Clancy, est décédé à l'âge de 66 ans

02/10/2013 11:28 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

BALTIMORE - L'écrivain américain Tom Clancy, auteur du succès «Octobre rouge» (The Hunt for Red October»), est décédé à l'âge de 66 ans.

La maison d'édition Penguin Group a précisé mercredi que Clancy est décédé mardi, à Baltimore. La cause du décès n'a pas été révélée.

Grand et mince, les yeux souvent cachés par des lunettes fumées, Clancy a déjà déclaré que son rêve était simplement de publier un livre, idéalement un bon, pour pouvoir figurer dans le catalogue de la bibliothèque du Congrès. Son souhait a été réalisé, à plusieurs reprises.

Ses romans étaient des best-sellers assurés, son éditeur estimant ses ventes à plus de 100 millions d'exemplaire à travers le monde. Plusieurs, dont «Octobre rouge», «Jeux de guerre» («Patriot Games») et «Clear and Present Danger» («Danger immédiat»), ont été adaptés au cinéma.

Un film mettant en vedette son jeune héros de la CIA Jack Ryan doit d'ailleurs paraître à Noël. Réalisé par Kenneth Branagh, le film mettra en vedette Chris Pine, Keira Knightley et Kevin Costner.

Conservateur avoué ayant déjà parlé de Ronald Reagan comme étant «son président», Clancy s'est taillé une place sur la liste des best-sellers pendant une période tendue de la Guerre froide, et avec l'aide de Reagan lui-même. En 1982, il a commencé à travailler sur «Octobre rouge», s'inspirant d'un véritable incident, survenu en novembre 1975, avec une frégate de la marine soviétique baptisée Storojevoï. Il a ensuite vendu son manuscrit au premier éditeur qu'il a contacté, Naval Institute Press, qui n'avait jusque-là jamais acheté d'oeuvre originale de fiction. Il a été publié en 1984.

Après l'avoir reçu en cadeau, le président Reagan a déclaré, au cours d'une soirée, qu'il manquait de sommeil parce qu'il était incapable d'arrêter de lire le livre. Tom Clancy a plus tard confié que cette révélation a permis à son roman de se hisser sur la liste des best-sellers du New York Times.

Clancy était une source d'admiration dans la communauté militaire américaine et semblait, bien qu'il l'ait souvent nié, bénéficier d'un accès lui permettant de tout décrire en multiples détails, qu'il soit question de surveillance ou du fonctionnement d'un sous-marin.

Celui qui recevait des avances dans les sept chiffres pour ses romans a également écrit des oeuvres non fictives sur l'armée et s'est même lancé dans l'aventure des jeux vidéos, avec des titres populaires tels que «Tom Clancy's Ghost Recon: Future Soldier», «Tom Clancy's Splinter Cell: Conviction» et «Tom Clancy's Splinter Cell: Double Agent».

Né à Baltimore le 12 avril 1947 d'un père facteur et de son épouse, Clancy a entamé des études en physique au Loyola College avant de son tourner vers l'anglais à sa deuxième année. Il a plus tard avoué qu'il n'était pas assez intelligent pour les rigueurs de la science, bien que ses oeuvres suggèrent le contraire.

PLUS:pc