POLITIQUE

Lancement des travaux de construction du pont-jetée à L'Île-des-Soeurs

02/10/2013 09:03 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST
PC

Pendant que des travaux d'urgence sont réalisés sur plusieurs piliers du pont Champlain, le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, affirme que la construction du nouveau pont pourrait être devancée.

Présent à Montréal pour le lancement des travaux de construction d'un pont-jetée, le ministre Lebel a assuré qu'Ottawa déployait tous les efforts nécessaires pour assurer la surveillance et la sécurité de la structure vieillissante de l'actuel pont Champlain.

Des travaux d'urgence sont effectués sur une centaine de poutres du pont. Selon la société des ponts fédéraux, des faiblesses ont été constatées dans les câbles à l'intérieur de la structure.

Ces travaux vont s'ajouter à ceux déjà faits depuis cinq ans et qui ont coûté 380 millions de dollars.

Quant à la date de livraison du futur pont, le ministre Lebel a indiqué qu'à la lumière d'un rapport reçu le 26 septembre, Ottawa envisage maintenant de revoir son échéancier. Le ministre Lebel n'a pas donné plus de détails.

Pont-jetée temporaire

M. Lebel a donné le feu vert à la construction d'un pont-jetée temporaire entre L'Île-des-Soeurs et Montréal en attendant le nouveau pont.

Le ministre Lebel a expliqué que ce pont-jetée temporaire permettra de maintenir ce lien routier important pendant la construction du nouveau pont à sept voies, qui doit être terminée en 2015. Le ministre Lebel a déclaré que tout était mis en oeuvre au gouvernement fédéral pour assurer la livraison de la nouvelle structure à la date promise.

Le nouveau pont de L'Île-des-Sœurs, qui est l'un des éléments majeurs du corridor du pont Champlain, comprendra trois voies dans chaque sens ainsi qu'une voie réservée aux autobus et une voie piétonnière et cycliste.

Denis Lebel a également profité de l'occasion pour annoncer la publication du rapport final des études environnementales entourant la construction du nouveau pont Champlain.

Un péage malgré l'opposition de Québec

Le ministre Lebel a réitéré que le futur pont sera payant. Québec, qui craint que les automobilistes évitent le péage du pont Champlain pour aller engorger les autres ponts de la Rive-Sud, a demandé à Ottawa, la semaine dernière, de reconsidérer l'instauration d'un péage sur le futur pont. Le ministre Lebel demeure toutefois inflexible et il réitère que le nouveau pont sera réalisé en partenariat public-privé.

Selon Québec, qu'il serait nuisible autant pour la circulation que la santé économique de la région d'imposer un tarif qu'il évalue entre 4 $ et 7 $ par passage.

Denis Lebel a déclaré que le gouvernement Marois avait un objectif souverainiste tandis que son gouvernement a un objectif économique. Le ministre fédéral a tenu à préciser que le montant du péage qui sera imposé aux automobilistes n'avait pas encore été fixé et qu'il attendait un plan d'affaires complet d'ici la fin de l'année.

Selon Denis Lebel, plus d'une douzaine de configurations sont présentement à l'étude.