NOUVELLES

La retraite économique du ministre Jim Flaherty à Wakefield a coûté 16 300 $

02/10/2013 01:47 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

OTTAWA - La retraite annuelle de remue-méninges du ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, avec des personnes ressources aura coûté plus de 16 000 $ aux contribuables canadiens cette année.

La rencontre entre les 17 «conseillers» et le ministre s'est déroulée pendant deux jours en août dans une auberge de Wakefield, aux abords du parc de la Gatineau, en Outaouais.

Les frais de séjour se sont chiffrés à plus de 6800 $, ce qui inclut les repas et le vin, tandis que les coûts pour les services et les locations à l'hôtel ont atteint près de 8000 $. La facture pour le transport et l'hébergement de certains participants a atteint quelque 1500 $ supplémentaires, pour une note totale de 16 300 $.

M. Flaherty a dû approuver personnellement les frais de séjour de 6800 $, car ils excédaient la limite de 5000 $ fixée par la politique gouvernementale, et que de l'alcool avait été servi pendant la rencontre.

Le petit-déjeuner, deux dîners, un souper et une réception ont été offerts aux participants, dont le coût par personne a aussi dépassé le plafond établi par le Conseil du Trésor.

La Presse Canadienne a obtenu copie des détails de ces dépenses en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, et certaines autres informations ont été fournies par le ministère des Finances.

Entre autres invités à cette rencontre figuraient des patrons de grandes entreprises canadiennes de même qu'un universitaire, une sous-ministre, le dirigeant d'un comité consultatif, un leader autochtone et même la journaliste économique du réseau anglais de Radio-Canada Amanda Lang.

Malgré l'austérité imposée à l'appareil fédéral depuis quelques années par le gouvernement conservateur, un porte-parole du cabinet Flaherty a soutenu que ces dépenses en avaient valu la peine, car de telles réunions permettent au ministre d'obtenir des avis extérieurs. Chisholm Pothier a indiqué par courriel que les participants — à l'exception des universitaires et des représentants des organismes de charité — ont payé eux-mêmes leurs billets d'avion et leurs frais de transport et d'hébergement.

L'an dernier, la retraite avait également coûté un peu plus de 16 000 $ pour 22 participants, tandis que les frais de séjour frôlaient les 8000 $.

Les 6800 $ en frais de séjour à Wakefield ne figurent pas dans les réclamations de dépenses de M. Flaherty sur internet, puisqu'elles sont considérées comme des dépenses du ministère et non du ministre.

PLUS:pc