NOUVELLES

La BCE se dit prête à aider pour la reprise, mais garde ses taux inchangés

02/10/2013 09:00 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

PARIS - Le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a indiqué mercredi que l'économie était toujours fragile et que la banque était prête à utiliser «tous les moyens à sa disposition» pour empêcher les taux d'intérêt des marchés de grimper et de nuire à la reprise naissante.

La banque centrale serait même prête à étudier la possibilité d'offrir une troisième ronde de prêts à long terme et à faibles taux aux banques, a précisé M. Draghi. Une telle injection d'argent encouragerait le crédit dans l'économie, ce qui pourrait aider la croissance.

«Nous considérons cette reprise comme faible, fragile et inégale», a expliqué M. Draghi lors d'une conférence de presse.

L'euro a grimpé à la suite de ses commentaires, prenant 0,6 pour cent pour atteindre 1,36 $ US, ce qui est près d'un sommet d'un an.

Malgré tout, la BCE a choisi de laisser son taux d'intérêt directeur inchangé mercredi, à son creux record de 0,5 pour cent, et n'a pas annoncé de nouvelle mesure de relance.

La hausse des taux d'intérêt sur les marchés qui inquiète tant M. Draghi est un phénomène mondial causé par les attentes d'une éventuelle réduction de cadence d'un des programmes de relance économique de la Réserve fédérale des États-Unis. Le programme en question, qui prévoit des achats mensuels d'obligations, a permis de maintenir les taux d'intérêt à un faible niveau, pas seulement aux États-Unis mais partout dans le monde.

Si cette récente hausse des taux engendre une certaine nervosité en Europe, c'est que l'économie y entame à peine une reprise et elle a toujours besoin de l'appui de faibles taux d'emprunt. L'union monétaire de 17 pays a affiché une croissance économique de 0,3 pour cent au deuxième trimestre, après six trimestres consécutifs de récession.

PLUS:pc