NOUVELLES

Impasse budgétaire : Obama convoque une réunion au sommet

02/10/2013 02:38 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

Le président américain Barack Obama exhortera, mercredi soir, les quatre chefs de file du Congrès - deux démocrates et deux républicains - à faire adopter une loi sur les finances afin de permettre la réouverture des services fédéraux.

Barack Obama les a ainsi conviés une réunion, prévue pour 17 h 30, à Washington.

Selon un responsable de la Maison-Blanche, le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, de même que les chefs des minorités à la Chambre et au Sénat, la démocrate Nancy Pelosi et le républicain Mitch McConnell, sont attendus à la Maison-Blanche. M. Obama entend parler de « la nécessité de mettre fin à la paralysie de l'État et de relever le plafond de la dette ».

Le porte-parole de M. Boehner, Brendan Buck, a déclaré que les républicains étaient « satisfaits du fait que le président reconnaisse enfin que son refus de négocier est indéfendable ». Il doute néanmoins de l'utilité de cette réunion « si elle ne donne pas le signal d'un démarrage de négociations sérieuses entre les deux parties ».

Pour accéder à la couverture en direct à l'aide de votre appareil mobile, cliquez ici.

L'État fédéral a ordonné la fermeture temporaire de ses services, dans la nuit de lundi à mardi, en raison d'un important désaccord budgétaire entre démocrates et républicains au Congrès. Environ 800 000 fonctionnaires jugés non essentiels ont été mis en congé sans solde. C'est la première fois que le gouvernement fédéral doit ordonner la fermeture partielle de ses services depuis 1996.

La mésentente entre les deux partis politiques est profonde. Les républicains, qui contrôlent la Chambre des représentants, insistent depuis des mois pour modifier ou reporter la réforme de l'assurance maladie, pièce maîtresse du bilan social de Barack Obama. Or, l'Affordable Care Act bénéficie du soutien indéfectible des démocrates, majoritaires au Sénat.

L'inscription au programme a d'ailleurs débuté comme prévu, mardi.

Visite annulée

Le président américain a annulé une visite prévue en Malaisie la semaine prochaine en raison du blocage sur le vote du budget américain, a annoncé mercredi le bureau du premier ministre malaisien Najib Razak.

Le président américain devait se rendre à Kuala Lumpur le 11 octobre lors d'un déplacement en Asie du Sud-Est au cours duquel il devait participer au sommet de l'APEC (Coopération économique pour l'Asie-Pacifique).

C'est le secrétaire d'État, John Kerry, qui a été désigné pour le remplacer, selon la presse malaisienne.

L'annulation de la visite de M. Obama n'a toutefois pas encore été confirmée par la Maison-Blanche, ni par les autorités de l'Indonésie et des Philippines, où il devait également se rendre.

Pendant que les discussions se poursuivent sur l'impasse budgétaire, une nouvelle échéance se profile à l'horizon. Si l'histoire de l'impasse budgétaire se répète dans le dossier du relèvement du plafond de la dette, les États-Unis pourraient se retrouver en défaut de paiement sur leur dette à compter du 17 octobre. Une situation qui pourrait menacer l'économie mondiale, selon les démocrates.

En images, les répercussions de l'impasse budgétaire:

PLUS:rc