NOUVELLES

Grèce : quatre députés inculpés pour appartenance à une « organisation criminelle »

02/10/2013 05:21 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST

La justice grecque a inculpé mercredi quatre députés du parti néonazi Aube dorée pour appartenance à « une organisation criminelle ».

Le chef du parti, Nikos Michaloliakos, qui risque la même inculpation, a comparu devant devant un juge qui a décidé de le maintenir en détention dans l'attente de son procès pour appartenance à une organisation criminelle.

M. Michaloliakos et les députés ont été arrêtés après le meurtre, le 18 septembre à Athènes, du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas par un membre de ce parti.

À l'arrivée du chef d'Aube dorée au tribunal, une centaine de militants ont scandé « Sang, honneur, Aube dorée ».

Trois des députés ont bénéficié d'une liberté conditionnelle, mais ils ont interdiction de quitter le pays. Le quatrième député, Yannis Lagos, a été placé en détention provisoire.

Après le meurtre du rappeur qui a bouleversé le pays, le gouvernement a déclenché une offensive contre Aube dorée durant laquelle 6 des 18 députés des partis ont été arrêtés samedi dernier.

Aube dorée, qui surfe sur la grave crise économique en Grèce, est entrée pour la première fois au Parlement lors des élections de juin 2012.

Le parti néonazi a multiplié ces dernières années dans une quasi-impunité les actes de violence contre les immigrants et les militants de gauche.

PLUS:rc