POLITIQUE

Charte des valeurs: Drainville condamne la violence contre les femmes voilées

02/10/2013 03:14 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST
PC

QUÉBEC - Le ministre Bernard Drainville a condamné mercredi les gestes de violence allégués commis contre des femmes musulmanes portant le voile.

Responsable du projet de charte des valeurs québécoises dans le gouvernement péquiste, M. Drainville a senti le besoin de lancer un appel au calme à la suite du cri d'alarme lancé par le Regroupement des centres de femmes du Québec.

Dans un communiqué, le regroupement fait état d'un accroissement de l'intolérance, du racisme et de la violence depuis le début de la promotion par le gouvernement de son projet de charte des valeurs.

Des femmes auraient été bousculées, insultées et dénigrées, d'autres se seraient même fait cracher au visage.

«Les impacts du débat autour de la proposition de la charte sont indéniables. Déjà plusieurs dizaines d'incidents ont été rapportés, bien que la charte soit encore au stade de projet», peut-on lire dans la missive publique.

Selon la présidente du regroupement, Angèle Laroche, «la sécurité des femmes est compromise» depuis le début du débat entourant le projet du gouvernement péquiste.

Au terme d'une réunion du caucus des députés, le ministre Drainville a appelé la population à débattre de la question de la laïcité dans le calme et le respect des différences. Il a qualifié d'intolérable tout geste d'intimidation ou de violence.

La charte prévoit interdire le port de signes religieux par les employés de l'État, mais les croyants conservent le droit d'afficher leur foi dans l'espace public, a insisté M. Drainville.

Le débat sur la charte suscite de profondes divisions mais le ministre refuse d'en assumer la responsabilité. À son avis, les Québécois attendent du gouvernement qu'il agisse dans le dossier des accommodements religieux.

«Le débat sur la charte des valeurs est un débat nécessaire. Ça fait trop longtemps qu'on repousse sous le tapis tous ces enjeux d'accommodements religieux, ça fait longtemps que les Québécois attendent des règles claires en cette matière. On s'est engagé à proposer des règles et on respecte notre engagement», a-t-il dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation contre la charte des valeurs