NOUVELLES

Après des années de bataille, la réforme du système de santé fait ses premiers pas aux États-Unis

01/10/2013 01:22 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Après des années de rude bataille, la réforme du système de santé de Barack Obama, destinée à offrir à partir de janvier 2014 une couverture maladie subventionnée à des millions d'Américains, se concrétise mardi avec l'ouverture en ligne des demandes.

Cette loi adoptée en 2010 est au coeur du bras de fer budgétaire avec la majorité républicaine de la Chambre des représentants qui y est fermement opposée. Cette dernière a réclamé, en vain, un report de la mise en place ce texte connu sous le nom d'"Obamacare" dont elle avait fait une condition sine qua non pour conclure un accord sur le budget fédéral. L'impasse des discussions a provoqué la paralysie partielle du gouvernement depuis mardi.

"La loi sur l'assurance médicale abordable (Affordable Care Act) va de l'avant, son financement est déjà en place et vous ne pouvez pas l'interrompre", avait lancé lundi à l'adresse des républicains le président Barack Obama.

Plus de 50 millions d'Américains n'ont pas de couverture médicale indiquent des chiffres de 2010 du Bureau du recensement.

Sur ce nombre de 30 à 33 millions bénéficieront du nouveau programme d'assurance maladie du président Obama d'ici 2016 laissant de 26 à 27 millions sans couverture, selon une estimation du Bureau du Budget du Congrès (CBO), un organisme bi-partite.

Le programme comprend la création de nouveaux marchés d'assurance maladie par le gouvernement fédéral dans 36 Etats offrant un choix de couverture bénéficiant du jeu de la concurrence.

"Aujourd'hui avec le lancement de ce programme commence un jour nouveau où la couverture médicale sera plus accessible et abordable comme jamais avant", écrit mardi la ministre de la Santé Kathleen Sebelius sur le site internet du ministère.

Site saturé dans l'Etat de New York

"Je peux vous dire que dans de nombreux Etats dans le pays si vous être une jeune femme de 27 ans sans assurance médicale, vous pouvez sur ces marchés acheter une très bonne couverture pour moins que la facture de votre téléphone cellulaire", avait expliqué la semaine dernière M. Obama dans un forum sur sa réforme de la santé à New York avec l'ancien président Bill Clinton.

Selon un rapport de l'Administration Obama, la deuxième assurance meilleure marché couvrant 70% des coûts médicaux d'un assuré typique se montera à 328 dollars mensuel par personne. Pour une famille de quatre avec un revenu annuel de 50.000 dollars, la prime mensuelle variera en moyenne de 600 dollars en Arizona à 1 069 dollars dans le Mississippi.

Mais, point central de la loi Obama, la plupart des personnes achetant ces assurances pourront bénéficier de subventions sous forme de crédit d'impôt.

"Aujourd'hui commence une intense campagne de six mois d'enregistrement et de formation du public sur ces marchés d'assurance maladie", souligne mardi sur le site du Ministère de la Santé (Heath and Human Services), Marylin Tavenner, directrice des centres des services de Medicare et Medicaid, les programmes de couverture médicale des retraités et des pauvres respectivement créé en 1965.

Le premier jour d'enregistrement a provoqué un saturation de nombreux sites.

"Le lancement de l'Obamacare ressemble pour le moment à un énorme embouteillage automobile au premier jour des vacances d'été', écrit sur son site Jeff Kagan, un analyste de l'industrie de la technologie. "Un grand nombre qui essaye d'entrer sur le site du programme n'y parvient pas".

Dans l'Etat de New York où le site saturé a reçu deux millions de visites dans les deux premières heures d'ouverture, les responsables "encouragent" les utilisateurs à essayer de nouveau plus tard quand ces problèmes seront résolus.

À LIRE AUSSI

L'Etat fédéral américain paralysé

Obamacare: l'Internet a parlé

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.