NOUVELLES

Phil Kessel accepte un contrat de huit ans d'une valeur de 64 millions $

01/10/2013 10:44 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

TORONTO - Les Maple Leafs de Toronto et l'attaquant vedette Phil Kessel se sont entendus sur une prolongation de contrat de huit ans d'une valeur de 64 millions $.

La nouvelle entente a été signée quelques heures avant le match d'ouverture des Maple Leafs contre le Canadien à Montréal.

Ce contrat contient une clause limitée de non-échange. Kessel avait encore un an à écouler à sa précédente entente au salaire de 5,4 millions $.

«Je serai mis à contribution pour quelques repas d'équipe ici où là, mais ça ne me dérange pas, a confié Kessel lors d'un point de presse à Montréal, mardi. J'ai toujours voulu être ici (à Toronto). C'est l'endroit où je veux jouer. Je veux finir ma carrière ici. C'est une grande ville, une organisation incroyable et je suis vraiment excité de continuer à jouer ici.»

Kessel a amassé 20 buts et 22 mentions d'aide lors de la dernière saison écourtée de 48 matchs. Il totalise 379 points (185-194) en 504 matchs de saison régulière avec les Maple Leafs et les Bruins de Boston.

L'Américain a également récolté 21 points (13-8) en 22 matchs éliminatoires. Il a inscrit quatre buts, dont deux victorieux, dans la série de première ronde contre les Bruins qui a nécessité sept matchs la saison dernière.

«Je pense que Phil a fait de grands progrès pendant cette série, a déclaré le directeur général des Leafs, Dave Nonis. Il a connu une excellente année. Il a eu plusieurs bonnes saisons.»

Kessel a aussi porté les couleurs de l'équipe américaine aux Jeux olympiques de 2010.

Les Bruins ont réclamé l'ailier droit, qui aura 26 ans mercredi, au cinquième rang du repêchage de la LNH en 2006.

Les Bruins l'ont échangé aux Leafs il y a quatre ans en retour de deux choix de première ronde et d'un de deuxième ronde. Les Bruins en ont profité pour repêcher Tyler Seguin, Dougie Hamilton et Jared Knight avec leurs choix.

Ne cherchant pas le feu des projecteurs, la personnalité réservée de Kessel a parfois été perçue comme une attitude distante de sa part, ce que Nonis a vigoureusement démenti.

«Certains avancent, et je crois que c'est totalement injuste, qu'il n'était pas un excellent coéquipier, a déclaré Nonis. C'est complètement faux. Il est de nature calme, peut-être qu'il n'est pas extraverti comme certaines personnes le souhaiteraient dans le marché canadien, mais c'est un formidable coéquipier. Il est bien aimé de tout le monde dans notre vestiaire.»

Kessel a raté les trois derniers matchs préparatoires en raison d'une suspension pour avoir cinglé John Scott des Sabres de Buffalo pendant un match le mois dernier.

PLUS:pc