NOUVELLES

Merck supprime 8500 emplois de plus, soit environ 20 pour cent de son effectif

01/10/2013 01:52 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

WHITEHOUSE STATION, États-Unis - La société pharmaceutique américaine Merck a indiqué mardi qu'elle prévoyait supprimer 8500 emplois de plus dans le cadre visant à réduire ses coûts annuels d'environ 2,5 milliards $ US d'ici la fin de 2015.

La porte-parole de l'entreprise, Kelley Dougherty, n'était pas en mesure mardi de préciser l'impact de cette décision sur les travailleurs dans les différents États américains ou pays, incluant le Canada, mais elle a ajouté que ces renseignements pourraient être dévoilés à une date ultérieure.

Par ailleurs, Merck entend déménager son siège social de Whitehouse Station, au New Jersey, à certaines de ses installations existantes à Kenilworth, dans le même État. La société avait précédemment prévu fermer ses bureaux de Whitehouse Station pour déplacer ses bureaux à Summit, toujours au New Jersey, mais elle a déterminé qu'elle économiserait plus d'argent en fermant à la fois ses installations de Summit et de Whitehouse Station.

Le déménagement devrait commencer l'an prochain et être terminé d'ici 2015. Merck est établie à Whitehouse Station depuis 1992.

Les plus récentes mises à pied s'ajoutent aux quelque 7500 annoncées plus tôt, qui doivent encore être effectuées. Ces deux rondes de licenciements représentent une réduction d'environ 20 pour cent de l'effectif de Merck, qui compte actuellement environ 81 000 employés.

Merck & Co. a indiqué que les réductions de coûts lui permettront de mieux cibler ses investissements dans des secteurs où les potentiels de rendement sont plus intéressants.

PLUS:pc