NOUVELLES

Les inspecteurs en armes chimiques sont arrivés en Syrie

01/10/2013 10:36 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

BEYROUTH - Un premier groupe d'inspecteurs internationaux est arrivé mardi en Syrie pour commencer à superviser la destruction de l'arsenal chimique du régime de Bachar el-Assad.

Vingt inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, aux Pays-Bas, sont arrivés du Liban et se dirigeaient vers Damas. Ils devront trouver, démanteler et ultimement détruire environ un millier de tonnes d'armes chimiques.

Les experts disposent d'environ neuf mois pour compléter leur mission, qui est endossée par une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui exige la destruction de l'arsenal syrien d'ici le milieu de 2014.

Les inspecteurs devaient rencontrer des représentants du ministère des Affaires étrangères après leur arrivée à Damas, mardi.

Des experts avaient expliqué dimanche, à La Haye, qu'ils s'affaireraient en priorité et par tous les moyens à anéantir la capacité de fabrication de la Syrie. Ils pourraient ainsi détruire l'équipement à coups de masses, faire exploser les missiles vecteurs, écraser les obus vides avec des chars ou les remplir de ciment, ou encore lancer les machines sans lubrifiant de manière à les endommager de manière irréparable.

Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov, a indiqué mardi que les rebelles syriens «raisonnables» pourraient être invités à des pourparlers de paix avec le régime Assad.

M. Lavrov a déclaré aux journalistes que l'Occident devraient inciter les insurgés qui ne sont ni des extrémistes, ni des terroristes à participer aux négociations de paix.

PLUS:pc