NOUVELLES

L' INO obtient un nouveau contrat de TransCanada

01/10/2013 12:54 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

L'Institut national d'optique (INO) à Québec a obtenu un nouveau contrat de TransCanada pour améliorer la sécurité de ses pipelines, notamment pour le projet d'oléoduc Énergie Est. 

L'INO travaille déjà depuis trois ans avec la multinationale pour mieux détecter les fuites dans les gazoducs. Les contrats jusqu'à maintenant s'élèvent à 500 000 $.

Le produit de ces recherches déjà en cours pourrait être en place assez rapidement, croit le porte-parole de TransCanada,  Philippe Cannon. « La technologie détecte en fait les très petites fuites qui pourraient y avoir dans nos stations de compression de gazoduc. C'est quelque chose qui continue à être en développement avec l'INO pour avoir une application plus large dans peu de temps », dit-il.

Les chercheurs de l'Institut national d'optique ont pu identifier à distance des émanations provenant des stations de pompage de Transcanada. Ils ont aussi réussi à déterminer la quantité d'hydrocarbures qui s'est échappée des installations. 

PLUS:rc