NOUVELLES

Division centrale : les Blues pour défier les champions

01/10/2013 12:12 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

Les Blackhawks de Chicago n'ont plus les Red Wings de Détroit dans les pattes, mais l'opposition devrait venir de St. Louis. Aperçu de la Division centrale.

Blackhawks de Chicago (36-7-5, 1ers dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Michael Kostka (défenseur, joueur autonome), Nikolai Khabibulin (gardien, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Dave Bolland (attaquant, joueur autonome), Michael Frolik (attaquant, transaction), Dan Carcillo (attaquant, transaction), Viktor Stalberg (attaquant, joueur autonome), Jamal Mayers (attaquant, joueur autonome), Ray Emery (gardien, joueur autonome)
  • À surveiller : Jimmy Hayes, un bœuf de 1,98 m (6 pi 6 po) auteur de 45 points en 67 matchs dans la Ligue américaine l'an passé. L'attaquant de puissance a gagné son poste au camp préparatoire.

Ce n'est pas parce que les Blackhawks ont remporté la Coupe Stanley qu'il n'y a pas de place pour les jeunes. L'équipe l'a prouvé en laissant partir les Bolland, Frolik et Stalberg de ce monde, tout en restant quiète dans le marché des joueurs autonomes.

Ce sera donc à Hayes et autres Ben Smith de combler le vide à l'avant. Bryan Bickell pourrait également hausser sa production, après avoir inscrit autant de buts (9) en 23 matchs en séries qu'en 48 matchs en saison.

On ne note aucun changement dans ce qui a été la meilleure unité défensive de la LNH la saison dernière. Par contre, Corey Crawford sera désormais épaulé par Khabibulin. C'est à se demander combien de matchs disputera le vétéran russe si Crawford reste en santé toute la saison.

Avalanche du Colorado (16-25-7, 15es dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Nathan MacKinnon (attaquant, 1er choix au repêchage de 2013), Alex Tanguay (attaquant, transaction), Cory Sarich (défenseur, transaction), André Benoît (défenseur, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Milan Hejduk (attaquant, joueur autonome), David Jones (attaquant, transaction), Aaron Palushaj (attaquant, joueur autonome), Greg Zanon (défenseur, joueur autonome), Shane O'Brien (défenseur, transaction)
  • À surveiller : Semyon Varlamov, le gardien qui en sera à sa troisième saison avec l'Avalanche. Son nouvel entraîneur des gardiens, François Allaire, tentera d'en faire un des bons gardiens de la LNH.

La tâche n'est pas mince pour Patrick Roy, mais elle n'est pas impossible : transformer en équipe potable une formation qui a terminé au dernier rang de son association la saison dernière. C'est le défi qu'a relevé Michel Therrien à Montréal en 2013.

Roy dispose de quelques outils pour y parvenir, principalement une attaque composée de jeunes attaquants au potentiel illimité (MacKinnon, Gabriel Landeskog, Matt Duchene) et de vétérans qui sont encore loin de leur déclin (Tanguay, Pierre-Alexandre Parenteau).

Ça se complique en défense, où les points d'interrogation sont trop nombreux. André Benoît, par exemple, tente encore de s'établir en permanence dans la Ligue nationale. Son duo avec Erik Johnson est loin de ressembler à une première paire digne de ce nom.

Stars de Dallas (22-22-4, 11es dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Tyler Seguin (attaquant, transaction), Rich Peverley (attaquant, transaction), Shawn Horcoff (attaquant, transaction), Valeri Nichushkin (attaquant, 10e choix au total en 2013), Chris Mueller (attaquant, joueur autonome), Sergei Gonchar (défenseur, transaction), Dan Ellis (gardien, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Loui Eriksson (attaquant, transaction), Jaromir Jagr (attaquant, joueur autonome), Eric Nystrom (attaquant, joueur autonome), Reilly Smith (attaquant, transaction), Matt Fraser (attaquant, transaction), Tom Wandell (attaquant, joueur autonome), Philip Larsen (défenseur, transaction), Richard Bachman (gardien, joueur autonome)
  • À surveiller : Erik Cole. Si l'ancien attaquant du Canadien veut prouver qu'il n'est pas en déclin, c'est cette année qu'il en a la chance. Une place dans le trio de Tyler Seguin l'attend.

Après avoir raté les séries pour une cinquième année de suite, c'était l'heure des grands changements à Dallas : nouveau DG (Jim Nill), nouvel entraîneur (Lindy Ruff).

On verra aussi une équipe différente sur la glace. Tyler Seguin souhaitera faire regretter aux Bruins de l'avoir échangé malgré son talent exponentiel. Reste à voir si le changement d'air le fera gagner en maturité. Horcoff et Peverley ajoutent de la profondeur au groupe d'avants, et la venue du jeune Nichushkin injectera de l'énergie.

Nill ne s'est pas contenté de dénicher des avants. En défense, l'acquisition de Sergei Gonchar offrirait à l'équipe un réel défenseur offensif pour piloter l'avantage numérique.

Wild du Minnesota¸ (26-19-3, 8es dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Nino Neiderreiter (attaquant, transaction), Matt Cooke (attaquant, joueur autonome), Keith Ballard (défenseur, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Cal Clutterbuck (attaquant, transaction), Matt Cullen (attaquant, joueur autonome), Pierre-Marc Bouchard (attaquant, joueur autonome), Devin Setoguchi (attaquant, transaction), Tom Gilbert (défenseur, joueur autonome), Brett Clark (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Jonas Brodin, le 10e joueur sélectionné en 2011. Il devrait encore jouer aux côtés de Ryan Suter et son entraîneur, Mike Yeo, dit s'attendre à une plus grande contribution offensive de sa part.

Malgré les ajouts de Zach Parisé et Ryan Suter, le Wild est arrivé en séries avec la pire attaque de l'Ouest parmi les huit équipes qualifiées. Contre des Blackhawks pratiquement invincibles, il a vite plié bagage.

Cette fois, Jason Pominville sera toutefois présent dès le camp préparatoire, et non pas à un mois de la fin du calendrier. Et Dany Heatley devrait jouir de sa pleine santé.

En défense, Chuck Fletcher a mis la main sur un arrière qui tentera de relancer sa carrière en Ballard. À 1,5 million de dollars, le jeu en vaut certainement la chandelle.

Predators de Nashville (16-23-9, 14es dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Viktor Stalberg (attaquant, joueur autonome), Matt Cullen (attaquant, joueur autonome), Eric Nystrom (attaquant, joueur autonome), Matt Hendricks (attaquant, joueur autonome), Seth Jones (4e choix au total au repêchage de 2013)
  • Ils sont partis : Sergei Kostitsyn (attaquant, joueur autonome), Brandon Yip (attaquant, joueur autonome), Matt Halischuk (attaquant, joueur autonome), Bobby Butler (attaquant, joueur autonome), Chris Mueller (attaquant, joueur autonome), Hal Gill (défenseur, joueur autonome), Jonathon Blum (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Filip Forsberg, acquis l'an passé des Capitals contre Martin Erat, une transaction que pourraient regretter longtemps les Capitals. Forsberg s'est taillé une place au camp des Predators.

Si vous aimez les joueurs de troisième trio, les Predators seront votre équipe en 2013-2014. Déjà dotée d'un modeste premier trio avec Mike Fisher et Patric Hornqvist, l'équipe a engraissé sa collection d'avants au talent limité au cours de l'été. Dans ce contexte, Forsberg pourrait insuffler un peu de vie au groupe d'attaquants.

Si les Predators veulent s'extirper de leur 14e place de l'an passé, ce sera donc grâce à leur défense et de ce côté, les outils semblent en place. À l'éternel candidat au trophée Norris Shea Weber s'est ajouté Seth Jones, qui aurait fort bien pu être un premier choix au total dans bien des années de repêchage. Les jeunes Roman Josi et Ryan Ellis continueront quant à eux à croître dans ce qui semble être la brigade défensive de l'avenir dans la LNH.

Blues de St. Louis (29-17-2, 4es dans l'Association de l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Derek Roy (attaquant, joueur autonome), Maxim Lapierre (attaquant, joueur autonome), Brenden Morrow (attaquant, joueur autonome), Magnus Paajarvi (attaquant, transaction)
  • Ils sont partis : David Perron (attaquant, transaction), Andy McDonald (attaquant, retraite), Scott Nichol (retraite), Jamie Langenbrunner (attaquant, joueur autonome), Kris Russell (défenseur, transaction)
  • À surveiller : Vladimir Tarasenko, le premier choix de l'équipe en 2010. Son entraîneur, Ken Hitchcock, soutient qu'il faisait partie de son meilleur trio au début du camp.

Voici une équipe qui a trouvé le moyen de perdre une série de premier tour en accordant seulement 12 buts en 6 matchs.

Si progression il y a cette année, ce sera grâce au développement des jeunes, car les changements de personnel ne semblent pas leur donner l'avantage. On a sacrifié une valeur sure en Perron, au profit du talentueux, mais énigmatique Paajardi, dont on souhaite la renaissance à St. Louis.

Cela dit, Ken Hitchcock n'a jamais eu besoin de grandes machines offensives pour parvenir à ses fins. Sa brigade défensive représente un habile mélange de jeunesse et de sagesse.

Jets de Winnipeg (24-21-3, 9es dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : Devin Setoguchi (attaquant, transaction), Michael Frolik (attaquant, transaction), Matt Halischuk (attaquant, joueur autonome), Adam Pardy (défenseur, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Nik Antropov (attaquant, joueur autonome), Alexander Burmistrov (attaquant, joueur autonome), Antti Miettinen (attaquant, joueur autonome), Kyle Wellwood (attaquant, joueur autonome), Aaron Gagnon (attaquant, joueur autonome), Mike Santorelli (attaquant, joueur autonome), Ron Hainsey (défenseur, joueur autonome), Derek Meech (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Jacob Trouba, premier choix des Jets en 2012. Le défenseur s'est taillé une place dans la formation à l'issue du camp, après avoir amassé 29 points en 37 matchs à l'Université du Michigan la saison dernière.

On pourra enfin juger les Jets à leur juste valeur puisqu'ils n'auront plus à traverser le continent pour affronter leurs rivaux de division de la Floride et de Washington...

L'équipe de Claude Noël cessera donc de vivre dans les avions, un contexte qui ne devrait pas lui nuire. Le défi consistera donc à se battre pour une place en séries, tout en intégrant les recrues Trouba et Mark Scheifele, les deux derniers choix de premier tour.

Les Jets souhaitent aussi que l'arrivée de Devin Setoguchi permette à Evander Kane de transporter le deuxième trio, trop souvent dans l'ombre de la première unité.

PLUS:rc