NOUVELLES

Des vétérans sombrent dans la pauvreté à leur retraite

01/10/2013 04:13 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

L'ombudsman des vétérans, Guy Parent, soutient qu'il est bien difficile de croire que le gouvernement fédéral est prêt à améliorer la Charte des anciens combattants après des années d'immobilisme.

Un rapport dévoilé mardi par l'ombudsman fait valoir que la compensation offerte par Ottawa pour la douleur et la souffrance subies par les vétérans est tout simplement insuffisante.

Le document braque les projecteurs sur des centaines d'anciens combattants lourdement blessés qui pourraient subir des préjudices financiers lorsqu'ils prendront leur retraite.

Certains de leurs avantages prendront fin, mais plusieurs d'entre eux ne pourront bénéficier d'une pension pour militaires.

Le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a déjà indiqué qu'il soumettrait la nouvelle Charte des anciens combattants à l'examen approfondi d'un comité de la Chambre des communes, afin de déterminer en quoi les changements apportés en 2011 négligent certains vétérans.

Il y a toutefois urgence d'agir, estime l'ombudsman, qui promet de continuer à talonner le gouvernement, de concert avec des regroupements de vétérans, pour forcer les politiciens à apporter des solutions aux failles de la charte.

« Nous avons travaillé aux améliorations à apporter à la Charte des anciens combattants depuis plusieurs années, tout comme plusieurs groupes représentant des vétérans », a indiqué M. Parent mardi en conférence de presse à Ottawa.

« Ce qui est important ici, c'est de rappeler aux parlementaires qu'ils ont promis, lorsqu'ils ont présenté la Charte en 2005, qu'ils veilleraient continuellement à son amélioration », a-t-il ajouté.

Faisant allusion à l'intention du ministre Fantino d'apporter certains correctifs à la Charte, M. Parent a ajouté que cette perspective était assez difficile à croire, puisqu'aucune amélioration n'avait été apportée au cours des six premières années du nouveau régime.

Le bureau de l'ombudsman a mené une comparaison détaillée des avantages offerts sous le régime de la Nouvelle Charte des anciens combattants et ceux qui prévalaient avec l'ancien régime de pension à vie, en vigueur depuis la fin de la Première Guerre mondiale.

Une révision de la Charte avait été menée en 2011 par le Parti conservateur à la suite de plaintes évoquant un régime moins généreux que le précédent. Ce sont ces améliorations, qui comprenaient des deniers supplémentaires pour compenser des pertes de revenus, qui seront examinées cet automne par les députés.

Le Nouveau Parti démocratique demande maintenant aux conservateurs de « résoudre immédiatement les problèmes soulignés dans le rapport ».

« Nous savions déjà que de nombreux soldats blessés étaient dans des situations précaires. Aujourd'hui, nous avons les statistiques pour le prouver », a indiqué mardi le porte-parole du NPD en matière de défense, Jack Harris. « Ce rapport [de l'ombudsman] démontre sans équivoque que le gouvernement doit agir immédiatement afin d'appuyer nos anciens combattants avant que la crise n'empire. »


PLUS:rc