NOUVELLES

Cancer du sein: l'ablation de moins de ganglions serait tout aussi efficace

01/10/2013 04:05 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Une ablation plus «conservatrice» des ganglions cause moins de torts aux femmes atteintes du cancer du sein et donne des résultats tout aussi intéressants que les chirurgies plus radicales, ont découvert des chercheurs américains.

La docteure Roshni Rao, de l'Université du Texas, et ses collègues du Centre de cancérologie Harold C. Simmons ont étudié les résultats obtenus par des patientes ayant subi diverses interventions chirurgicales, allant de l'ablation d'un seul ganglion pour empêcher la propagation de la maladie jusqu'à l'ablation de tout le réseau ganglionnaire situé sous les aisselles.

Jusqu'à tout récemment, il était recommandé aux chirurgiens de retirer entre 20 et 30 ganglions si une biopsie démontrait que le cancer s'était propagé au «ganglion sentinelle», le premier endroit où se propageront normalement les cellules cancéreuses provenant de la tumeur principale — ce qui signifie que la tumeur a commencé à se métastaser.

La docteure Rao et ses collègues ont décortiqué les conclusions de 17 études aux fins de leur recherche. Cela leur a permis de déterminer que la seule biopsie d'un ganglion sentinelle peut suffire, notamment quand vient le temps de mesurer l'évolution de la maladie.

Selon Mme Rao, il est important d'éviter l'ablation inutile de ganglions, puisque l'intervention peut s'accompagner d'effets secondaires comme une douleur ou une perte de mobilité du bras. La chirurgie se traduira aussi par un séjour plus long à l'hôpital.

Les conclusions de l'étude sont publiées dans le Journal of the American Medical Association.

PLUS:pc