NOUVELLES

Brees connaît une excellente soirée et les Saints écrasent les Dolphins 38-17

01/10/2013 12:06 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Drew Brees a récolté 413 verges de gains et quatre touchés et les Saints de La Nouvelle-Orléans ont transformé un duel entre deux équipes invaincues en leçon de football, lundi, venant à bout des Dolphins de Miami par la marque de 38-17.

«Je pense que nous avons trouvé notre rythme, a noté Brees. À chaque fois que nous touchons au ballon, nous avons la confiance que nous allons traverser le terrain et inscrire des points.»

Deux des passes de touché de Brees ont été captées par Jimmy Graham sur des jeux de 27 et 43 verges. L'ailier rapproché a récolté au moins 100 verges de gains lors d'un troisième match d'affilée.

Brees a également rejoint Benjamin Watson et Darren Sproles pour des majeurs. Sproles a ajouté un touché au sol.

«Nous mélangeons bien où nous l'utilisons afin qu'il se retrouve dans des confrontations avantageuses, a expliqué Brees en parlant de Sproles. Ça va ainsi pour tous nos joueurs.»

Le touché de Sproles sur une course de cinq verges lors de la première série offensive du match a donné aux Saints une avance qu'ils n'ont jamais échappée. Les Saints (4-0) ont remporté leurs quatre premières rencontres de la saison pour une première fois depuis 2009, quand ils ont éventuellement gagné le Super Bowl.

«Nous aimons bien mieux cela, a déclaré Brees en parlant de la fiche de 4-0 de son équipe. Nous avons connu tous les problèmes imaginables. Heureusement, nous avons rebondi cette saison. Nous jouons du bon football.»

Ryan Tannehill a récolté 249 verges de gain et a complété une passe de touché à Charles Clay. Il a cependant été victime de trois interceptions et un échappé, ce qui a coulé les Dolphins (3-1).

Brees a enregistré un 10e match d'au moins 400 verges de gains aériens depuis son arrivée chez les Saints en 2006, cette fois en malmenant les Dolphins, qui connaissaient de bons moments depuis le début de la campagne.

Quand Brees était joueur autonome en 2006, il avait été courtisé par les Saints et les Dolphins, mais ces derniers avaient des doutes puisque Brees venait d'être opéré à son épaule droite. Les Saints avaient été plus agressifs dans leur démarche et Brees est devenu l'un des quarts les plus productifs de l'histoire de la NFL.

Brees a complété 30 de ses 39 passes contre les Dolphins. Sproles a capté sept passes pour 114 verges de gains. Marques Colston a réussi sept attrapés pour 96 verges de gains.

Du côté des Dolphins, Lamar Miller a amassé 62 verges de gains en 11 courses, dont cinq sur un majeur au deuxième quart, ce qui réduisait l'écart à 14-10. Cependant, les Saints ont pris le contrôle de la rencontre par la suite.

Et au fur et à mesure que l'écart se creusait, les Saints ont été capables d'appliquer de plus en plus de pression contre Tannehill, qui a encaissé trois sacs au troisième quart.

Brees a complété ses trois premières passes de la rencontre pour 70 verges de gains. Après une longue passe à Sproles, il a enchaîné avec une autre de 18 verges à la recrue Kenny Stills. Peu après, Sproles a atteint la zone des buts, sans être ennuyé.

Pendant cette séquence, Brees est devenu le septième quart à surpasser le plateau des 47 000 verges de gains en carrière. Il a complété cette série offensive à 47 030, devançant ainsi les 47 003 de Fran Tarkenton — qui occupait le sixième échelon de l'histoire à ce chapitre.

La huitième passe complétée du match de Brees était également sa 4124e en carrière, améliorant d'une la marque de John Elway dans cette catégorie. Elway occupait le quatrième rang.

PLUS:pc