NOUVELLES

Trestman estime que Cutler doit retourner à la base après la défaite de dimanche

30/09/2013 06:55 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

LAKE FOREST, États-Unis - L'entraîneur-chef des Bears de Chicago Marc Trestman n'a aucun problème avec les décisions de Jay Cutler, mais ses réflexes constituent un enjeu de taille.

Cutler a commis trois interceptions, un échappé et les Bears ont encaissé une première défaite depuis l'arrivée en poste de Trestman au compte de 40-32 contre les Lions de Detroit dimanche dernier. Drew Brees et les Saints de La Nouvelle-Orléans étant en ville le week-end prochain, les Bears (3-1) ne pourront se permettre la moindre baisse de régime, surtout de la part de leur quart-arrière.

Contre les Lions, les Bears ont été dominés dans toutes les phases de jeu. La défensive a concédé 139 verges au sol à Reggie Bush. Les unités spéciales ont éprouvé des ennuis, et Cutler s'est distingué pour toutes les mauvaises raisons.

«Je ne crois pas que ce qui s'est passé hier (dimanche) signifie que ça se reproduira la semaine prochaine ou l'autre d'après, a expliqué Trestman. Ça pourrait, mais nous travaillons pour empêcher que ces situations se reproduisent. Nous avons des joueurs qui sont dévoués à cette tâche.»

L'excellente mécanique et la finesse des décisions de Cutler ont permis aux Bears d'engranger trois victoires en début de saison. Mais il a rappelé à tout le monde dimanche que même s'il possède un talent extraordinaire, il est toujours à risque d'offrir une performance erratique qui forcera tout le monde à se questionner sur ses capacités à mener une équipe au Super Bowl.

Un jeu de pieds épouvantable a mené à une faible passe flottante et une interception que Glover Quin a retournée sur 42 verges jusqu'à la ligne de 2 des Bears. Ç'a mené à une passe de touché de deux verges à Calvin Johnson.

Au troisième quart, Louis Delmas a intercepté une autre passe imprécise de Cutler. Puis, Cutler a conservé le ballon trop longtemps et fut victime d'un sac de Ndamukong Suh, et Nick Fairley a retourné un échappé sur quatre verges pour un majeur qui a permis aux Lions de se forger une avance de 37-16 en fin de quart.

«Je le vois faire tellement de choses à l'entraînement, bouger ses pieds et faire les bonnes choses, a commenté Trestman. Mais il doit s'accrocher au ballon lorsqu'il décoche une courte passe du côté rapproché. Il a échappé le ballon. Il l'a pris avec une main. Il doit l'avoir entre ses deux mains et il doit le lancer ou se déplacer. Il tentait de provoquer quelque chose vers la fin et a oublié la base. Ce sont des choses qu'il exécutait bien jusqu'ici cette saison et nous continuerons de travailler avec lui là-dessus.»

PLUS:pc