NOUVELLES

SNC-Lavalin veut toujours se départir d'AltaLink

30/09/2013 09:04 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

La firme SNC-Lavalin (TSX:SNC) a confirmé lundi qu'elle a entamé le processus visant la vente de sa participation dans AltaLink, une entreprise de transport d'électricité en Alberta.

La multinationale montréalaise a expliqué qu'il s'agit d'une étape dans la mise en oeuvre de son plan stratégique, qui a été présenté en mai, notamment pour générer de la valeur pour les actionnaires qui ont été durement éprouvés depuis les premiers soupçons de pot-de-vin et de corruption.

SNC-Lavalin expliquait alors vouloir vendre certains des actifs gérés par sa division d'investissements en infrastructures, qui comprend AltaLink, responsable de l'entretien et de l'exploitation de 12 000 lignes de transport d'électricité en Alberta. 

L'entreprise a précisé lundi qu'elle examine tous les scénarios, dont la vente d'AltaLink, son entrée en bourse ou un partenariat. SNC-Lavalin a retenu les services de Morgan Stanley et RBC Marchés des Capitaux pour l'accompagner dans ce processus.

En plus d'AtlaLink, la division d'investissements en infrastructures de SNC-Lavalin, comprend une participation dans le Centre universitaire de santé McGill, CUSM, et une partie de l'autoroute 407 en Ontario, un tronçon d'autoroute à péage qui s'étend sur 108 km de Burlington à Pickering,

PLUS:rc