NOUVELLES

Premier match du Canadien: Murray blessé, Tinordi y sera

30/09/2013 11:21 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST
PC

La porte s'est ouverte plus tôt que prévu pour Jarred Tinordi.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Le Canadien a annoncé lundi que Douglas Murray est blessé au haut du corps et ratera de quatre à six semaines d'action.

Son absence signifie que le Tricolore amorcera la saison avec six défenseurs en santé. Et avec seulement trois matchs dans les neuf premiers jours, Michel Therrien a indiqué qu'un rappel n'apparaît pas dans les plans à court terme.

C'est donc dire que la recrue Jarred Tinordi participera au match d'ouverture du Canadien, mardi, contre les Maple Leafs de Toronto, à Montréal.

« Je suis assez enthousiaste, a indiqué le choix de premier tour du CH en 2010. J'ai hâte de commencer la saison. Ce sera agréable comme match, je vais essayer de contrôler mes émotions.

« Je ne suis pas un joueur très nerveux. J'ai surtout hâte. J'avais l'impression que l'été a été court, mais dès qu'on est arrivé au camp, j'avais hâte que ça recommence. »

Tinordi aura au moins un mois pour enrichir son expérience de la Ligue nationale. L'an passé, il y avait disputé huit rencontres en saison, et cinq en séries.

Murray souffre quant à lui d'une deuxième blessure, après avoir été ralenti par une blessure au bas du corps au camp. C'est à se demander si le Tricolore a mis la main sur un joueur en parfaite santé...

Au bon moment

L'intimidante présence du géant de 1,98 m ne sera pas inutile mardi, contre les Maple Leafs. Cette équipe affectionne le jeu rude, et on en a eu un exemple clair pendant le calendrier préparatoire, quand le duel contre les Sabres de Buffalo s'est transformé en un gala de lutte de la ECW, où les poings ne suffisaient plus.

Pour avoir déjà joué sous l'actuel entraîneur-chef des Leafs, Randy Carlyle, à Anaheim, George Parros en sait quelque chose.

« Brian Burke aussi a laissé sa trace à Toronto, rappelle l'homme fort du Canadien, au sujet de l'ancien directeur général des Leafs. Je n'ai jamais eu de problème avec ce style de jeu. »

Justement, un duel contre les Leafs l'an passé, le 9 février, avait viré à la foire, et le Canadien ressemblait à une équipe qui allait à la chasse avec des couteaux à beurre, pour emprunter l'expression du regretté Pat Burns. Les fiers-à-bras des Leafs visaient Brian Gionta et Tomas Plekanec, si bien que Josh Gorges, qu'on ne confondra jamais avec Milan Lucic, avait livré un furieux combat au colosse Frazer McLaren.

Michel Therrien n'a rien voulu confirmer, mais voilà trois jours que son quatrième trio, à l'entraînement, est composé de George Parros, Brandon Prust et Travis Moen. Bref, si la guerre éclate, le Canadien sera prêt.

« Je pense que plus tu apportes d'armes, plus il y a de chances d'avoir des combats », soutient Lars Eller.

Prust s'attend quant à lui à l'effet contraire. La présence d'hommes forts dans la formation pourrait calmer le jeu.

« C'est bon d'avoir des durs, des joueurs plus gros, les adversaires vont un peu plus regarder par-dessus leur épaule. Ils savent qu'ils devront un peu plus répondre de leurs actes », croit le numéro 8 du CH.

À noter

Michaël Bournival et Ryan White ont encore patiné dans ce qu'on peut appeler le cinquième trio. Tout indique qu'ils assisteront à la rencontre de mardi du haut des estrades.

Trios

  • Galchenyuk-Eller-Gallagher
  • Pacioretty-Desharnais-Brière
  • Bourque-Plekanec-Gionta
  • Moen-Prust-Parros
  • White-Bournvial

Défenseurs

  • Gorges-Subban
  • Markov-Diaz
  • Tinordi-Bouillon

INOLTRE SU HUFFPOST

Des célébrations de la coupe Stanley à Montréal