NOUVELLES

N.-B.: les allégations d'agression contre un ex-policier décédé se multiplient

30/09/2013 06:33 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

SAINT-JEAN, N.-B. - Un rapport d'une firme d'enquêteurs privés révèle que 53 personnes allèguent avoir été agressées sexuellement par un ancien policier de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, et que ce nombre pourrait croître.

La ville de Saint-Jean a retenu les services de la société torontoise Investigative Solutions Network pour se pencher sur de nouvelles allégations visant l'ancien sergent Ken Estabrooks, décédé il y a plusieurs années.

En 1999, l'homme a été reconnu coupable d'attentat à la pudeur contre quatre jeunes entre 1957 et 1982 et a été condamné à six ans de prison.

David Perry, d'Investive Solutions Network, a déclaré lundi que le nombre total des victimes pourrait augmenter, mais que l'entreprise ne pouvait le déterminer avec exactitude pour le moment puisqu'elle tente toujours de contacter toutes les personnes se trouvant sur une liste établie par les enquêteurs.

Cette liste comprend 263 noms, dont ceux de 33 personnes décédées, a précisé M. Perry.

Les allégations contre le sergent Estabrooks ont d'abord fait surface en 1975, lorsque l'homme avait déjà 22 ans d'ancienneté au sein de la police de Saint-Jean.

Même s'il a immédiatement démissionné lorsqu'il a été confronté aux allégations de deux adolescents, aucune accusation n'a été portée à l'époque.

Après de nouvelles plaintes, en 1997, une autre enquête a pris fin avec la condamnation du policier pour attentat à la pudeur contre quatre de ses six accusateurs.

PLUS:pc