NOUVELLES

Les baby-boomers devraient-ils subir un dépistage systématique de l'hépatite C ?

30/09/2013 03:03 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La Fondation canadienne du foie soutient que le Canada devrait procéder à un dépistage systématique de l'hépatite C au sein de la génération des baby-boomers.

L'hépatite C est une cause importante de la cirrhose du foie, une maladie potentiellement mortelle, et le motif de transplantation du foie le plus fréquent en Amérique du Nord.

Les personnes infectées de façon chronique par ce virus transmissible par le sang ne présentent souvent aucun symptôme, jusqu'à ce qu'elles soient victimes d'insuffisance hépatique ou de cancer du foie.

Pourtant, le spécialiste torontois Hemant Shah rappelle que contrairement à la plupart des infections virales chroniques, l'hépatite C peut être traitée.

La Fondation canadienne du foie recommande donc que les Canadiens nés entre 1945 et 1975 subissent un test de dépistage, car plus de 75 pour cent des cas d'hépatite C se retrouvent dans ce groupe d'âge.

Actuellement au Canada, des dépistages sont menés auprès des personnes ayant un comportement considéré «à risque» — comme les consommateurs de drogues injectables —, mais les études démontrent que cette approche est peu efficace.

Dans l'édition parue lundi du journal de l'Association médicale canadienne, le docteur Shah et ses coauteurs soutiennent que le Canada devrait suivre l'exemple des Centres américains de contrôle des maladies, qui ont récemment recommandé que tous les baby-boomers subissent un test pour détecter la présence dans leur sang du virus de l'hépatite C.

PLUS:pc