NOUVELLES

Division atlantique : Les yeux vers Boston

30/09/2013 11:24 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

Bruins de Boston (28-14-6, 4es dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : Loui Eriksson (attaquant, transaction), Jarome Iginla (attaquant, joueur autonome), Reilly Smith (attaquant, transaction), Nick Johnson (attaquant, joueur autonome), Chad Johnson (gardien, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Tyler Seguin (attaquant, transaction), Jaromir Jagr (attaquant, joueur autonome), Rich Peverley (attaquant, transaction), Nathan Horton (attaquant, joueur autonome), Kaspars Daugavins (attaquant, joueur autonome), Jay Pandolfo (attaquant, retraite), Andrew Ference (défenseur, joueur autonome), Wade Redden (défenseur, joueur autonome), Aaron Johnson (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Torey Krug, un des héros des Bruins des dernières séries. Le jeune défenseur continue d'impressionner au camp préparatoire.

Assez rare de voir les finalistes de la Coupe Stanley changer de la sorte. Mais c'est ce qui arrive quand vous avez des doutes sur la maturité d'un jeune attaquant prometteur (Seguin), quand un attaquant de deuxième trio se montre trop gourmand (Horton) et qu'un autre commence simplement à vieillir (Jagr).

Eriksson pourra quant à lui profiter d'un nouveau départ, mais c'est vers un autre ailier que les yeux seront tournés : Iginla, dont l'arrivée à Boston, après la transaction avortée de la saison dernière, n'est pas sans susciter la curiosité.

Avec Patrice Bergeron et David Krejci, les Bruins demeurent toutefois dotés d'un des duos de centres les plus complets pour piloter les deux premiers trios.

À la ligne bleue, il sera intéressant de suivre la progression de Krug. Son éclosion laisse entrevoir un avenir encore plus radieux pour cette brigade défensive, qui compte aussi Dougie Hamilton dans ses rangs parmi les jeunes espoirs.

Sabres de Buffalo (21-21-6, 12e dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : Zegmus Girgensons (attaquant, 14e choix au repêchage de 2012), Henrik Tallinder (défenseur, transaction), Jamie McBain (défenseur, transaction), Rasmus Ristolainen (défenseur, 8e choix au repêchage de 2013)
  • Ils sont partis : Nathan Gerbe (attaquant, rachat), Adam Pardy (défenseur, joueur autonome), Andrej Sekera (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Tyler Myers, la recrue de l'année en 2010, tentera de rebondir après deux saisons à oublier. On a ramené Tallinder, son premier mentor, pour l'aider.

Si la liste des mouvements de personnel semble courte, c'est que cette équipe a amorcé le grand ménage en fin de saison 2013, en larguant Jason Pominville, Robyn Regehr et Jordan Leopold. Ledit ménage pourrait se poursuivre en cours de saison, puisque Ryan Miller, Thomas Vanek et Steve Ott en sont tous à leur dernière année de contrat.

Il faudra toutefois voir si Darcy Regier souhaite conserver un noyau minimal pour sa reconstruction.

L'entraîneur-chef des Sabres, Ron Rolston, aura donc la tâche fort ingrate de prouver sa valeur à sa première saison complète derrière le banc. Il bénéficiera d'une injection de sang neuf avec les jeunes Ristolainen, Girgensons et Mikhail Grigorenko, qui sont en voie d'amorcer la saison à Buffalo. Mais à l'impossible, nul n'est tenu. Ce sera une saison à oublier.

Red Wings de Détroit (24-16-8, 7es dans l'Ouest)

  • Ils sont arrivés : Daniel Alfredsson (attaquant, joueur autonome), Stephen Weiss (attaquant, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Valtteri Filpulla (attaquant, joueur autonome), Damien Brunner (attaquant, joueur autonome), Carlo Colaiacovo (défenseur, rachat), Ian White (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Danny DeKeyser, un défenseur embauché l'an passé après sa carrière universitaire à Western Michigan. Même s'il a obtenu un seul point en quatre matchs la saison dernière, son avenir semble prometteur.

Le contraste sera intéressant à surveiller. Les Red Wings, l'équipe au style possiblement le plus « pur », s'amènent dans une division où les hommes forts ont la cote.

Tous les yeux seront tournés vers Alfredsson. L'ancien capitaine des Sénateurs visera enfin une première Coupe Stanley, dans ce qui ressemble à la saison de la dernière chance. Il comptera sur moult compatriotes pour l'épauler, notamment Johan Franzen, Henrik Zetterberg et Niklas Kronwall.

Les Red Wings représentent un modèle de stabilité dans la LNH. C'est pourquoi une 23e présence de suite en séries ne semble pas hors de portée.

Panthers de la Floride (15-27-6, 15es dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : Aleksander Barkov (attaquant, 2e choix au repêchage 2013), Brad Boyes (attaquant, joueur autonome), Scott Gomez (attaquant, joueur autonome), Krys Barch (attaquant, transaction), Joey Crabb (attaquant, joueur autonome), Tom Gilbert (défenseur, joueur autonome), Ryan Whitney (défenseur, joueur autonome), Matt Gilroy (défenseur, joueur autonome), Tim Thomas (gardien, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Stephen Weiss (attaquant, joueur autonome), Peter Mueller (attaquant, joueur autonome), George Parros (attaquant, transaction), Jack Skille (attaquant, joueur autonome), Filip Kuba (défenseur, joueur autonome), José Théodore (gardien, joueur autonome)
  • À surveiller : Barkov, la sélection surprise des Panthers au dernier repêchage, devant Jonathan Drouin et Seth Jones. Il a déjà prouvé, en Finlande, qu'il peut tenir son bout parmi les adultes.

On est revenu à la case départ à Sunrise la saison dernière, après avoir remporté le titre de la Division sud-est il y a deux ans. Pour rebondir, la tâche des Floridiens sera toutefois colossale, puisqu'ils ne font justement plus partie du maillon faible de la LNH. Les nouvelles divisions pourraient les désavantager.

L'arrivée de Barkov et le développement de Jonathan Huberdeau constituent de rares lueurs d'espoir en Floride. Les autres joueurs acquis au cours de l'été seront plutôt appelés à jouer des rôles de soutien.

Le dossier Thomas sera intéressant à suivre. C'est toutefois à se demander comment un gardien de 39 ans, inactif depuis 17 mois, pourra infléchir le destin de son équipe.

Canadien de Montréal (29-14-5, 2es dans l'Est)

  • Ils sont arrivés : Daniel Brière (attaquant, joueur autonome), George Parros (attaquant, transaction), Michaël Bournival (attaquant, Ligue américaine), Douglas Murray (défenseur, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Michael Ryder (attaquant, joueur autonome), Colby Armstrong (attaquant, joueur autonome), Jeff Halpern (attaquant, joueur autonome), Tomas Kaberle (défenseur, rachat), Yannick Weber (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Lars Eller, possiblement le meilleur attaquant du Canadien en deuxième moitié de saison l'an passé. Flanqué d'Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher, il pourrait exploser offensivement.

Le Canadien semblait frêle l'an passé, et à la lumière des matchs préparatoires, les joueurs des Bruins, des Sabres, des Sénateurs et des Maple Leafs ne semblent pas viser le trophée Lady-Bing. Pour mieux rivaliser dans cette costaude Division atlantique, Marc Bergevin a donc ajouté du poids avec les acquisitions de Douglas Murray et George Parros.

S'il s'établit de façon permanente à Montréal, Jarred Tinordi aidera également l'équipe à ce chapitre, sans oublier le retour en santé d'Alexei Emelin, plus tard cet automne.

Avec de tels ajouts, le Tricolore souhaite maintenant ne pas manquer d'essence comme ce fut le cas l'an passé à partir du 40e match. L'équipe demeure toutefois bondée d'attaquants de petite taille, Brière étant le plus récent exemple, tandis que des joueurs comme Andrei Markov et Brian Gionta semblent être sur la pente descendante.

Le potentiel d'amélioration est grand pour cette équipe. David Desharnais et Carey Price pourraient tous deux propulser leur équipe s'ils se remettent d'une campagne 2013 parfois pénible. Sans oublier Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher, qui ne sont plus des recrues. P.K. Subban, lui, pourra difficilement avoir un plus grand impact, après avoir remporté le Norris la saison dernière.

Sénateurs d'Ottawa (25-17-6, 7es dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : Bobby Ryan (attaquant, transaction), Clarke MacArthur (attaquant, joueur autonome), Joe Corvo (défenseur, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Daniel Alfredsson (attaquant, joueur autonome), Jakob Silfverberg (attaquant, transaction), Guillaume Latendresse (attaquant, joueur autonome), Peter Regin (attaquant, joueur autonome), Sergei Gonchar (défenseur, joueur autonome), André Benoît (défenseur, joueur autonome)
  • À surveiller : Mika Zibanejad, le 6e choix au total en 2011. Après une première saison encourageante, le jeune homme de 20 ans devrait piloter un troisième trio intéressant.

Malgré les succès de la dernière saison, les Sénateurs n'ont pas hésité à procéder à des changements majeurs à l'attaque. On ne sait pas ce que deviendra Silfverberg quand il aura atteint son plein potentiel, mais dans l'immédiat, les Sénateurs forment une attaque plus dangereuse avec Ryan et MacArthur qu'avec Alfredsson et Silfverberg.

À en juger par son camp préparatoire, Jean-Gabriel Pageau semble en voie de dynamiser la quatrième unité.

Avec des vétérans comme Chris Phillips et Marc Méthot, le vide de leadership laissé par le départ d'Alfredsson devrait vite se combler. À titre de nouveau capitaine, Jason Spezza jouera également un rôle à ce chapitre.

À la ligne bleue, c'est le beau fixe, ou presque. Erik Karlsson tentera de rester en santé pour revenir parmi l'élite des arrières de la LNH.

Paul MacLean doit simplement se croiser les doigts pour que ses hommes restent en santé. Spezza et Craig Anderson ont été ralentis pendant le camp, mais ont tout de même disputé quelques rencontres.

Lightning de Tampa Bay (18-26-4, 14es dans l'Est)

  • Il est arrivé : Valtteri Filppula (attaquant, joueur autonome)
  • Ils sont partis : Vincent Lecavalier (attaquant, rachat), Benoît Pouliot (attaquant, joueur autonome), Mathieu Garon (gardien, joueur autonome)
  • À surveiller : Brett Connolly, un attaquant repêché au 6e rang en 2010, vu unanimement comme la révélation du camp.

L'ère post-Lecavalier s'amorce à Tampa, mais on cherche encore comment il sera remplacé. À la surprise générale, le Lightning a jugé que Jonathan Drouin n'était pas prêt à faire le saut dans la Ligue nationale dès cette saison.

C'est donc dans ce contexte que Jon Cooper amorcera sa première saison complète à la barre de l'équipe. Il part avec une cote de sympathie élevée auprès des jeunes, avec qui il a soulevé la Coupe Calder dans la Ligue américaine, en 2012.

Du reste, l'arrivée de Filppula ajoutera de la profondeur à l'attaque, mais on voit mal comment cette ligne bleue va s'améliorer. Les vétérans sont vieillissants (Sami Salo, Eric Brewer) et à moins que Victor Hedman atteigne son plein potentiel, on ne voit pas de véritable sauveur dans la brigade défensive.

Maple Leafs de Toronto (26-17-5, 5es dans l'Association de l'Est)

  • Ils sont arrivés : David Clarkson (attaquant, joueur autonome), Dave Bolland (attaquant, transaction), Mason Raymond (attaquant, joueur autonome), T.J. Brennan (défenseur, joueur autonome), Jonathan Bernier (gardien, transaction)
  • Ils sont partis : Matt Frattin (attaquant, transaction), Mikhail Grabovski (attaquant, rachat), Leo Komarov (attaquant, joueur autonome), Clarke MacArthur (attaquant, joueur autonome), Ryan Hamilton (attaquant, joueur autonome), Ryan O'Byrne (défenseur, joueur autonome), Michael Kostka (défenseur, joueur autonome), Ben Scrivens (gardien, joueur autonome)
  • À surveiller : Jake Gardiner, premier choix de l'équipe en 2008. Le défenseur a connu une saison éclatante dans la Ligue américaine la saison dernière et devrait s'établir à Toronto de façon permanente.

Pour une équipe qui a mis fin à une séquence de huit saisons sans participer aux séries, les Leafs n'ont pas opté pour la continuité pour autant. Pourtant, voici une équipe qui était à 11 minutes d'atteindre le deuxième tour des séries.

L'embauche de Clarkson pour 7 ans et 36,75 millions de dollars a été perçue comme un des gestes les plus risqués de l'été dans la Ligue nationale. La suspension de 10 matchs de l'ancien des Devils ne fera pas bien paraître cette décision de Dave Nonis, qui venait justement de réparer une erreur de la sorte avec le rachat du contrat de Grabovski.

Une bonne vieille lutte pour le poste de gardien numéro 1 devrait également faire couler de l'encre dans le turbulent marché torontois. Les Leafs ont donné aux Kings un gardien et un attaquant de deuxième ou troisième trio pour obtenir Bernier. On devine qu'ils tenteront de valoriser la transaction en donnant quelques chances au Québécois.

PLUS:rc