NOUVELLES

Brookfield Property Partners prévoit acheter BPO pour 5 milliards $

30/09/2013 08:27 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Brookfield Property Partners (TSX:BPY.UN) prévoit faire l'acquisition de Brookfield Office Properties (TSX:BPO) dans une entente qui la verrait devenir l'une des plus importantes entreprises du secteur des propriétés commerciales au monde.

Brookfield Property Partners, qui détient déjà une participation de 51 pour cent dans Brookfield Office Properties, offre une de ses parts ou 19,34 $ US en espèces pour chaque action de BOP, ce qui évalue l'entreprise à cinq milliards $ US.

Selon le chef de la direction de Brookfield Property Group, Ric Clark, ce mariage créerait «un portefeuille diversifié de propriétés immobilières de première classe pour les investisseurs cherchant des rendements attrayants ajustés aux risques, par l'entremise de gains en capitaux et en revenus».

La partie en espèces de la proposition est limitée à 1,74 milliard $ US, soit environ le tiers de l'offre, tandis que le nombre de parts est plafonné à 174 millions.

Pour les actionnaires de Brookfield Property Partners — la division de propriétés commerciales essaimée par Brookfield Asset Management (TSX:BAM) plus tôt cette année —, l'entente se traduirait par un accroissement de la liquidité du titre, une plus grande exposition aux édifices à bureaux et des coûts réduits.

L'analyste de Valeurs mobilières Desjardins Michael Goldberg a dit croire que l'entente était une bonne chose pour Brookfield Asset Management, soulignant qu'elle ferait de Brookfield Property Partners le principal véhicule d'investissement dans des propriétés au sein du groupe Brookfield.

Mais Rob Stevenson, un analyste du groupe Macquarie Securities à New York, a dit considérer «trop faible» l'offre de BOP, particulièrement à l'égard de la participation de contrôle que détient déjà Brookfield Property Partners dans BOP et au fait que 33 pour cent du total sera versé en argent comptant.

Les actions de BOP ont terminé la séance en hausse de 2,45 $, ou plus de 14 pour cent, à 19,74 $, lundi, tandis que les parts de Brookfield Property Partners ont glissé d'un cent, à 19,99 $.

BOP détient des immeubles de bureaux au Canada, aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni.

PLUS:pc