NOUVELLES

Bas-Saint-Laurent : la forêt privée sous-exploitée

30/09/2013 02:35 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

La forêt privée du Bas-Saint-Laurent est sous-exploitée, selon le plus récent portrait réalisé par l'Agence régionale de mise en valeur des forêts privées.

Le tiers seulement du bois disponible sur les terres privées du Bas-Saint-Laurent est actuellement coupé, parce que les prix offerts aux producteurs sont trop bas pour justifier leur exploitation.

Cette situation est cependant en train de s'améliorer. Les prix offerts par les scieries et les usines de transformation sont en hausse. Et la région dispose de quantités de bois amplement suffisantes pour répondre à la demande croissante.

Selon Martin Lepage, de l'Agence des forêts privées du Bas-Saint-Laurent, plus de la moitié des superficies boisées est composée de peuplements matures de 50 à 75 ans. « Plus souvent qu'autrement, ils sont dominés par des essences comme le tremble et le sapin, qui sont des essences qui ont une longévité quand même restreinte. Donc la marge de temps pour les récolter est quand même plutôt réduite. Il n'est pas trop tard, sauf qu'il faut intensifier la récolte de ces peuplements-là pour tirer les fruits », a-t-elle expliqué.

Les activités reliées à la forêt représentent 20 % du produit intérieur brut du Bas-Saint-Laurent.

PLUS:rc