NOUVELLES

Alessandro Nesta pourrait jouer à Houston, Hernan Bernardello aussi

30/09/2013 02:07 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Non seulement l'Impact de Montréal pourrait retrouver Alessandro Nesta, vendredi, à Houston, mais un retour au jeu de Hernan Bernardello n'est pas écarté.

Marco Schällibaum a mentionné avoir reçu de bonnes nouvelles au sujet du vétéran défenseur italien et du milieu argentin. Le premier s'est légèrement entraîné sur le terrain du Complexe sportif Claude-Robillard pendant que ses coéquipiers faisaient de la musculation et de la récupération en piscine, tandis que le deuxième n'avait plus son attelle au pied et semblait marcher librement.

L'entraîneur-chef du onze montréalais est toutefois resté prudent et a précisé que c'est seulement après l'entraînement de mardi à Montréal qu'on évaluera l'état de santé des deux joueurs une dernière fois et qu'on déterminera s'ils seront à bord du vol en direction de Houston, mercredi.

Le pilote suisse a fait savoir que Nesta et Bernardello ne se rendront pas au Texas s'ils sont incapables de fouler le terrain face au Dynamo.

S'ils ne sont pas en pleine santé, Schällibaum préférera leur laisser le temps de poursuivre leur convalescence afin qu'ils soient en pleine forme pour les matchs suivants. Après le match à Houston, l'Impact disputera trois rencontres en huit jours, à commencer par celle du samedi 12 octobre au stade Saputo contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Nesta a raté le match de samedi dernier à Chicago en raison d'un inconfort aux adducteurs. Bernardello, lui, est absent depuis le 31 août en raison d'une entorse à la cheville et il n'a pas encore recommencé à s'entraîner avec l'équipe. Ça pourrait toutefois se faire cette semaine.

«Les nouvelles sont assez bonnes (pour Bernardello), mais il faudra d'abord voir comment il réagit sur le terrain, a commenté Schällibaum. S'il est en mesure de nous aider (à Houston), même si c'est du banc pour faire quelques minutes, il va venir avec nous.

«S'il (Nesta) ne peut pas jouer ou s'il y a un certain risque (qu'il aggrave son mal), je pense qu'on va le laisser ici», a par ailleurs dit le vétéran entraîneur.

PLUS:pc