NOUVELLES

Une autre arrestation effectuée en lien avec l'attaque meurtrière de Nairobi

29/09/2013 09:08 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

NAIROBI, Kenya - Les forces de la sécurité kenyanes ont effectué une autre arrestation dimanche, en lien avec l'attaque meurtrière du centre commercial Westgate, a annoncé un responsable, qui a toutefois refusé de préciser le rôle du suspect dans l'attaque.

Le Kenya a arrêté 12 personnes depuis l'attentat, mais trois d'entre elles ont été relâchées, a précisé le ministre de l'Intérieur Joseph Ole Lenku en conférence de presse. Il a refusé de dire si quiconque de ces prévenus se trouvaient dans le centre commercial lors de l'attaque.

Les enquêteurs ont aussi identifié une voiture utilisée par les attaquants du groupe islamiste somalien Al-Shabab, et ont trouvé «un assortiment d'armes illégales», a révélé M. Lenku.

Le siège, qui a duré quatre jours et provoqué l'effondrement d'une partie du bâtiment, a fait 67 morts, selon les autorités. La Croix-Rouge rapporte 59 disparus, mais le gouvernement n'en dénombre aucun.

Les Kenyans sont de plus en plus irrités par le refus du gouvernement de partager des informations sur l'attaque. Presque aucun détail n'a été donné sur ce qui s'est passé après les premières heures du siège.

À ce sujet, le ministre a demandé à la population de faire preuve de patience.

Bien que la scène au centre commercial pouvait être chaotique, et ce plusieurs heures après le début de l'attaque, alors que des gens entraient et en sortaient, M. Lenku a affirmé qu'aucun terroriste n'aurait pu s'en échapper.

«Nos forces avaient cerné toutes les issues», a-t-il dit. «C'était complètement sécurisé.»

Plus tôt dimanche, environ 200 Kenyans musulmans se sont rassemblés près du centre commercial pour commémorer les victimes et demander la paix.

PLUS:pc