NOUVELLES

Québec investira dans l'ajout de voies réservées à Montréal

29/09/2013 03:45 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST

Québec compte doubler le nombre de voies réservées aux autobus dans la région montréalaise, a annoncé le ministre des Transports Sylvain Gaudreault lors d'une conférence de presse tenue dimanche à Montréal, en compagnie de collègues du cabinet ministériel de Pauline Marois.

Le gouvernement du Québec investira une somme de 84 millions de dollars pour l'ajout de 208 km de voies réservées dans la grande région de Montréal, qui en compte déjà 209 km. La responsabilité de leur mise en place incombera au Comité Mobilité Montréal, qui vaque à cette tâche depuis quelques années déjà.

Selon M. Gaudreault, l'ajout de mesures en transport collectif dans la grande région de Montréal fait partie de la vision du gouvernement pour faciliter les déplacements des usagers du réseau routier. Ces voies réservées, a-t-il ajouté, permettront d'accroître l'efficacité du transport collectif et de le rendre plus concurrentiel en améliorant la rapidité, la ponctualité et la régularité des autobus.

Le ministre Gaudreault a aussi indiqué que le financement de ces mesures par le ministère passera de 75 % à 100 % et que l'ensemble des sociétés de transport en commun du Québec pourra en bénéficier.

Ces nouvelles mesures s'ajoutent aux 26,5 millions de dollars annoncés au printemps dernier, dans le cadre de Mobilité Montréal, pour faciliter les déplacements aux abords des grands chantiers routiers.

« À ce jour, 70 % des mesures de Mobilité Montréal sont réalisées. Les bénéfices se font déjà sentir : on compte notamment une augmentation de 13 676 abonnements annuels à la STM et à l'AMT, 840 places de stationnement incitatif près des gares ont été ajoutées et des mesures pour faciliter le covoiturage ont été développées », a noté M. Gaudreault.

« Les résultats de toutes ces mesures, financées à 100 % par le ministère des Transports, sont très encourageants. Il s'agit de mesures immédiates et ciblées qui atténuent les problèmes de circulation et facilitent la vie des usagers. De plus, l'accroissement de l'offre en transport collectif aura pour effet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de favoriser la mobilité durable dans la région de Montréal », a ajouté le ministre des Transports.

Les sociétés de transports au rendez-vous

Les sociétés de transports en commun se disent prêtes car elles ont des projets qui n'attendaient que le feu vert de Québec et des administrations municipales.

« Ces derniers temps sur la Rive-Sud, on sent que ça bouge. On est en train de reprendre un peu le retard qu'on avait pris ces dernières années », abonde Guy Benedetti, directeur du Réseau de transport de Longueuil.

Au cours des prochains jours, des annonces similaires seront faites dans les autres grands centres urbains de la province, ce qui devrait permettre au gouvernement Marois d'atteindre l'objectif qu'il s'était fixé lors des dernières élections de créer 300 kilomètres supplémentaires de voies réservées.

PLUS:rc