NOUVELLES

L.C. Greenwood, ancienne vedette des Steelers de Pittsburgh, rend l'âme

29/09/2013 06:02 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

PITTSBURGH, États-Unis - L.C. Greenwood, un tenace ailier défensif qui a formé le quart du fameux «Rideau d'acier» des Steelers de Pittsburgh durant les années 70, est décédé dimanche. Il était âgé de 67 ans.

Le bureau du coroner du comté d'Allegheny a indiqué que Greenwood avait rendu l'âme peu avant midi au Presbyterian Hospital. Les causes du décès n'ont pas été précisées.

Six fois élu au sein du Pro Bowl et deux fois nommé sur l'équipe d'étoiles All-Pro, Greenwood a porté les couleurs des Steelers de 1969 à 1981 et aidé l'équipe à signer quatre conquêtes du trophée Vince-Lombardi dans un intervalle de six saisons, un exploit sans précédent.

Greenwood, Joe Greene, Ernie Holmes et Dwight White ont formé le pivot d'une unité défensive qui a transformé les Steelers d'éternels perdants en dynastie.

«L.C. a été l'un des joueurs des Steelers les plus aimés pendant la plus grande période de succès de l'histoire de l'équipe et il manquera à toute notre organisation», a déclaré le président Dan Rooney, dans un communiqué. «On se souviendra de lui pour ce qu'il a représenté pour les Steelers autant sur le terrain qu'à l'extérieur.»

Issu de l'université Arkansas A & M — maintenant Arkansas Pine-Bluff — Greenwood a été sélectionné au 10e tour de la séance de repêchage de 1969, soit neuf rondes après Greene. Il s'est épanoui pour devenir un tenace ailier défensif qui se servait de sa grande rapidité pour déjouer les joueurs de ligne rivaux et se rendre jusque dans le champ arrière.

Bien que les sacs du quart ne sont devenus une statistique officielle qu'après sa retraite, Greenwood en a accumulé 73 et demi durant sa carrière de 13 saisons.

Greenwood était particulièrement efficace lors des matchs éliminatoires. Lors du Super Bowl de 1976 face aux Cowboys de Dallas, il a plaqué le quart Roger Staubach en quatre occasions derrière la ligne de mêlée, aidant les Steelers à l'emporter par le score de 21-17.

Contrairement au placide Holmes, à l'intimidant White et à l'incomparable Greene, Greenwood avait le sens du spectacle. Pendant qu'il se remettait d'une blessure à une cheville, en 1973, Greenwood a porté une paire de souliers à crampons à haute tige qu'un ami avait peints doré. Il les a portés en deux occasions — chaque fois lors de victoires des Steelers — avant de retourner à ses anciens souliers une fois sa cheville complètement guérie. Les Steelers ont perdu le match suivant, et Greenwood a de nouveau chaussé les souliers dorés.

Des blessures à un genou ont poussé Greenwood à la retraite avant le début de la saison 1982. Ses 13 années passées avec les Steelers le classent au troisième rang, à égalité, dans l'histoire de l'équipe au chapitre de la longévité.

Après avoir annoncé sa retraite, Greenwood est demeuré à Pittsburgh où il a travaillé comme entrepreneur en plus d'agir à titre de conférencier motivateur.

Malgré le soutien de coéquipiers — incluant Greene — Greenwood n'a pas été intronisé au Temple de la renommée du football professionnel. Il a été finaliste en six occasions, la dernière fois en 2006.

PLUS:pc