NOUVELLES

Henderson Alvarez réussit un match sans point ni coup sûr pour les Marlins

29/09/2013 03:38 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

MIAMI - Henderson Alvarez a réussi l'un des matchs sans point ni coup sûr les plus bizarres de l'histoire du baseball majeur, dimanche, célébrant l'exploit tandis qu'il attendait dans le cercle des frappeurs après que les Marlins de Miami eurent marqué sur un mauvais lancer après deux retraits en fin de neuvième manche pour infliger une défaite de 1-0 aux Tigers de Detroit.

Après qu'Alvarez eut terminé sa prestation au monticule en neuvième manche tandis que le score était toujours de 0-0, il a dû patienter pour voir si elle allait devenir officiellement un match sans point ni coup sûr. Une décision des Ligues majeures de baseball prise en 1991 a précisé que seuls les matchs complets de neuf manches ou plus, sans coup sûr, seraient enregistrés.

Lorsque l'attroupement des Marlins s'est finalement dispersé, l'artilleur Jose Fernandez tenait le chandail d'Alvarez dans ses mains.

«Ils tiraient sur mon chandail et m'étranglaient, alors je l'ai enlevé», a expliqué Alvarez par l'entremise d'un interprète.

Alvarez s'est ensuite dirigé vers les gradins pour faire l'accolade à sa femme, enceinte, et il a embrassé son ventre.

Il s'agissait du premier match sans point ni coup sûr à se terminer sur un mauvais lancer, selon STATS. Et il s'agissait du premier match complet sans point ni coup sûr victorieux depuis celui de Virgil Trucks, des Tigers, le 15 mai 1952 contre les Senators de Washington, ont précisé les Marlins.

«C'est la beauté du baseball, a confié le gérant des Marlins Mike Redmond. Tu ne sais jamais à quoi t'attendre. C'est la dernière journée du calendrier régulier, quelle récompense.»

Les Marlins ont remplis les buts et le frappeur suppléant Greg Dobbs s'est présenté au bâton, mais Luke Putkonen a commis un mauvais lancer qui a permis à Giancarlo Stanton de croiser le marbre. Alvarez était dans le cercle des frappeurs, et il a retiré son casque protecteur et a entamé les célébrations même s'il portait toujours ses gants de frappeur.

Il est demeuré confus pendant quelques instants avant de se rendre dans l'abri pour que ses coéquipiers lui expliquent la situation.

«Avec les émotions et les nerfs, je n'avais pas réalisé que nous n'avions toujours pas marqué de point, a dit très doucement Alvarez. Je pensais que c'était 1-0. J'ai levé mes bras vers le ciel et je pensais que le match était terminé.»

Tout ça s'est précipité en fin de neuvième manche, puisque Alvarez a réalisé le troisième match sans point ni coup sûr cette saison dans les Ligues majeures. Il a ainsi rejoint Homer Bailey, des Reds de Cincinnati, et Tim Lincecum, des Giants de San Francisco.

Alvarez (5-6) a retiré quatre frappeurs sur des prises, a accordé un but sur balles et a atteint un frappeur à l'occasion de la dernière journée du calendrier régulier dans les Ligues majeures.

Les Marlins ont acquis Alvarez des Blue Jays de Toronto le 19 novembre dans une méga-transaction. Dans cet échange, les Blue Jays ont acquis les artilleurs Mark Buehrle et Josh Johnson, ainsi que les joueurs d'avant-champ Jose Reyes, John Buck et Emilio Bonifacio.

En retour, les Blue Jays ont offert Alvarez, Adeiny Hechavarria, Jeff Mathis, Yunel Escobar, Jake Marisnick, Anthony DeSclafani et Justin Nicolino.

PLUS:pc