NOUVELLES

Dossier Boisclair: Pauline Marois devrait être talonnée dimanche, à Montréal

29/09/2013 07:25 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le dossier d’André Boisclair, qui a été relevé temporairement de ses fonctions de délégué général du Québec à New York, le temps de laver sa réputation, risque de rattraper Pauline Marois, qui passe la journée de dimanche à Montréal.

La première ministre doit annoncer au Musée d’art contemporain une nouvelle mesure pour favoriser l’accès des jeunes aux musées d’État. Pauline Marois doit ensuite prendre part à un événement dans le cadre des Journées de la culture, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Mme Marois a été prise à partie par l’opposition libérale samedi. Le député Robert Poéti a estimé que la première ministre aurait dû intervenir auprès d’André Boisclair pour lui demander des explications sur les allégations qui ont été faites à son endroit.

Selon le député libéral de Marguerite-Bourgeoys, Mme Marois aurait dû prendre l’initiative dans ce dossier, alors que selon lui, c’est la pression médiatique qui a contraint André Boisclair à demander d'être relevé de ses fonctions.

M. Boisclair rencontrera les médias dimanche après-midi à Montréal. Il entend répondre aux attaques du député caquiste Jacques Duchesneau, sur un possible lien entre sa consommation de cocaïne en 2003 et une promesse de subvention gouvernementale à un ami.

PLUS:pc