NOUVELLES

Les républicains veulent des concessions sur l'Obamacare

28/09/2013 09:08 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST
AP
U.S. President Barack Obama speaks during his address to the 68th Session of the United Nations General Assembly on Tuesday Sept. 24, 2013. (AP Photo/Andrew Burton,Pool)

WASHINGTON - Les républicains à la Chambre des représentants des États-Unis ont poussé le gouvernement encore plus près d'une interruption partielle de ses opérations dans deux jours, demandant un délai d'un an avant de mettre en application d'importants éléments de la loi sur la santé du président Barack Obama, un geste de défi à l'endroit de la Maison-Blanche et du Sénat, que contrôlent les démocrates.

La Maison-Blanche a rapidement réagi en émettant une menace de veto tandis que les sénateurs démocrates ont promis de rejeter la mesure avant même qu'elle ne fasse l'objet d'un débat à la Chambre des représentants.

Dans un communiqué, Jay Carney, secrétaire de presse de la Maison-Blanche, a déclaré que tout membre du Parti républicain votant pour ce projet de loi votait, en fait, pour la fermeture du gouvernement.

Malgré cela, les républicains à la Chambre sont revenus à la charge dans leurs efforts pour soutirer des concessions de la Maison-Blanche en retour des fonds nécessaires dont a besoin le gouvernement pour maintenir ses opérations normales, mardi. Le projet du Parti républicain inclut l'élimination d'une taxe sur des appareils médicaux qui aide à financer la loi sur la santé.

Confrontée à la possibilité que le Sénat rejette le projet de loi, la Chambre des représentants envisageait l'adoption d'une mesure complémentaire faisant en sorte que les membres des forces armées américaines soient payés à temps, même s'il y a interruption partielle des activités gouvernementales.

Un échec à conclure un pacte à court terme mènerait à la première fermeture partielle des activités gouvernementales aux États-Unis en près de 20 ans. Un projet d'entente doit être entériné par la Chambre des représentants et le Sénat, et signé par le président Obama d'ici mardi.

Le Top 10 des plus belles routes panoramiques des États-Unis

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.