NOUVELLES

L'Union européenne critique l'interdiction du défilé de la Fierté en Serbie

28/09/2013 10:47 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST

Des responsables de l'Union européenne ont critiqué la décision du gouvernement serbe d'interdire un défilé de la fierté gaie pour la troisième année consécutive en raison de menaces de la part de groupes d'extrême-droite.

Le commissaire à l'Élargissement de l'UE Stefan Füle a décrit samedi le geste comme une «opportunité manquée de démontrer un respect pour les droits fondamentaux», à un moment où la Serbie semble vouloir entamer des négociations d'adhésion à l'union.

Le délégué de l'UE en Serbie Jelko Kacin a pour sa part parlé de «la mauvaise décision au mauvais moment».

Les autorités serbes ont exprimé leur peur que l'événement prévu samedi ne mène à la répétition de la violence de 2010, lorsqu'une célébration de la fierté avait déclenché de longs heurts entre la police et des extrémistes.

Selon le vice-premier ministre serbe Aleksandar Vucic, l'interdiction est «dans le meilleur intérêt des citoyens». Il insiste sur le fait que les «hooligans n'ont pas battu l'État».

PLUS:pc