NOUVELLES

Jean Pascal envoie George Blades au tapis trois fois au 5e round pour l'emporter

28/09/2013 10:22 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Ça n'a pas été son meilleur combat, mais Jean Pascal a fini par triompher de George Blades par K.-O. technique à 2:54 du cinquième round, après avoir envoyé «Honey Boy» trois fois au tapis au cours de cette reprise.

Pascal (28-2-1, 17 K.-O.) n'a pas livré un combat digne d'un ex-champion du monde, cherchant la mise hors de combat spectaculaire plutôt que de s'assurer d'avoir une technique impeccable, ce qui aurait été suffisant pour déclasser le vétéran Blades (23-5-2, 16 K.-O.), qui livrait seulement un troisième combat en trois ans. Les 9122 spectateurs sur place n'ont pas manqué de le lui rappeler, tantôt en le huant copieusement, tantôt en scandant le nom de Lucian Bute.

Même en ne donnant pas une performance optimale, Pascal a tout de même complètement dominé Blades, qui a souvent dû retenir le Lavallois au cours des quatre premiers rounds.

Les deux boxeurs ont livré un deuxième round spectaculaire, laissant leur défensive dans leur coin respectif. Les deux ont lancé de larges coups, Pascal touchant la cible plus souvent et plus solidement.

Pascal a finalement réussi à placer un solide uppercut de la droite au cinquième, qui a fait visiter le plancher à l'Américain de 38 ans pour une première fois. Avec les jambes encore flageolantes, Blades est retourné au tapis quelques secondes plus tard. Marlon B. Wright a finalement mis fin aux hostilités quand Blades s'est étendu pour une troisième fois.

Après le combat, Pascal a remercié les amateurs de boxe montréalais et leur a donné rendez-vous le 18 janvier, pour son affrontement prévu contre Bute.

Alvarez triomphe de Miranda

Eleider Alvarez (13-0, 8 K.-O.) a remporté son duel contre son compatriote colombien Edison «Panthera» Miranda (35-9, 30 K.-O.) par décision unanime. Miranda n'a jamais été en mesure de percer la muraille d'Alvarez, le plus rapide des deux mi-lourds sur le ring. Miranda a démontré une belle capacité d'absorption, essuyant tous les coups en puissance du Montréalais d'adoption, qui a finalement envoyé son adversaire pour la première fois au tapis au huitième.

Malgré une apparente domination, les juges ont vu le combat beaucoup plus serré que les représentants des médias: 99-90 et 97-92, mais également une note de 95-94, ce qui signifie que selon ce troisième juge, si Alvarez n'envoie pas Miranda au tapis pour remporter un round par deux points, il aurait perdu le combat.

L'expérimenté Giuseppe Lauri (53-15, 31 K.-O.) s'est servi de tous ses trucs pour empêcher Kevin Bizier (21-0, 14 K.-O.) de livrer le combat qu'il aurait souhaité. Le boxeur de Saint-Émile a d'ailleurs démontré des signes de frustration dans les deux derniers rounds, où l'Italien de 37 ans a même été pénalisé pour avoir accroché. Bizier l'a emporté 60-53 sur toutes les cartes.

Les mi-moyens Antonin Décarie (28-2, 8 K.-O.) et Salim Larbi (17-4-2, 5 K.-O.) se sont livrés six excitants rounds de boxe, très partagés. Les deux hommes ont touché avec plusieurs coups en puissance, Larbi ouvrant même l'arcade sourcilière gauche du Québécois. Au moment d'entendre les notes de 59-55, 58-56 et 58-56, le Français a levé le bras croyant l'avoir emporté, mais la décision unanime est allée en faveur de Décarie.

En ouverture de gala, Artur Beterbiev (2-0, 2 K.-O.) a maltraité le vétéran de 39 ans Rayco Saunders (23-21-2, 10 K.-O.), l'envoyant trois fois au tapis en trois rounds. C'est plutôt en raison d'une blessure à la jambe droite que l'Américain n'a pas pu revenir pour le quatrième round, offrant un K.-O. technique au Montréalais d'origine russe. Incapable de revenir par ses propres moyens dans son coin, Saunders a dû regagner le vestiaire en civière.

Le duel entre David Lemieux (30-2, 28 K.-O.) et Marcus Upshaw (15-11-2, 7 K.-O.) a été déplacé à la fin de la soirée. Après avoir envoyé l'Américain au tapis au troisième assaut, Lemieux a signé une victoire par décision unanime. Les trois juges ont remis des cartes de 80-71

PLUS:pc