NOUVELLES

Une infirmière d'une base militaire à Edmonton est accusée de trafic de drogue

27/09/2013 07:41 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

EDMONTON - Une infirmière qui travaille sur une base militaire à Edmonton a été accusée de trafic de stéroïdes.

Les Forces canadiennes affirment que Hélène Bouchard, infirmière civile à la Base de soutien de la 3e division à Edmonton, est sous le coup de quatre chefs d'accusation de trafic d'une substance réglementée.

Elle a été relâchée et doit se présenter en cour à Edmonton le 6 novembre.

Les accusations ont été déposées à la suite d'une enquête du Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) au sujet de trafic illégal de stéroïdes.

Le lieutenant colonel Brian Frei, commandant du SNEFC, a affirmé par communiqué que ces accusations livrent le message sans équivoque que les drogues illicites ne seront pas tolérées au ministère de la Défense nationale.

Le SNEFC est une unité spécialisée relevant du Groupe de la police militaire des Forces canadiennes indépendant. Son mandat consiste à enquêter sur des dossiers «graves et de nature délicate» touchant le personnel des Forces canadiennes partout dans le monde, ainsi que sur les infractions ayant lieu dans les établissements de défense ou aux alentours de ceux-ci.

PLUS:pc