NOUVELLES

Un Canadien risque une peine de 15 ans aux États-Unis pour terrorisme

27/09/2013 07:45 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

BROOKLYN, États-Unis - Un Canadien ayant contribué à fournir de la technologie militaire à un groupe terroriste au Sri Lanka devrait purger la peine maximale de 15 ans, ont argué des procureurs américains.

Suresh Sriskandarajah, aussi connu sous le nom de «Waterloo Suresh», a plaidé coupable en juillet à New York d'avoir comploté pour fournir du soutien matériel aux Tigres tamouls.

L'homme de 32 ans doit se voir infliger sa sentence le 28 octobre, et les arguments écrits déposés avant l'audience montrent que les procureurs en appellent à la peine maximale.

Les procureurs arguent que le complot pour tenter de procurer des éléments comme des logiciels sophistiqués de navires de guerre et des équipements de vision nocturne à une organisation terroriste internationale est une infraction «extrêmement grave».

Selon les procureurs, une peine significative doit «refléter» la gravité de ce qui est reproché.

Suresh Sriskandarajah fait valoir le temps déjà purgé. Il avait été arrêté en Ontario en 2006 et libéré sous caution en 2009 durant des procédures d'extradition. Il a fait appel de son extradition jusqu'en Cour suprême du Canada, et a été envoyé aux États-Unis seulement après avoir perdu sa cause devant le plus haut tribunal, en décembre 2012.

Suresh Sriskandarajah, qui était arrivé du Canada du nord du Sri Lanka alors qu'il était jeune garçon, a obtenu un diplôme d'ingénieur électrique à Waterloo, en Ontario.

Plusieurs de ses co-conspirateurs ont aussi été condamnés pour des infractions liées au terrorisme.

PLUS:pc