POLITIQUE

La laïcité n'est pas une entrave à la liberté, selon le ministre français de l'Économie Pierre Moscovici (VIDÉO)

27/09/2013 10:21 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

La laïcité "n'est pas une entrave à la liberté", assure le ministre français de l'Économie Pierre Moscovici dans une tribune au quotidien Le Devoir parue vendredi.

Au moment où le débat fait grand bruit au Québec avec le projet de Charte des valeurs québécoises, le ministre français n'entend pas que la France serve "de modèle universel, mécaniquement transposable à des réalités inévitablement différentes".

En visite officielle au Canada vendredi, Pierre Moscovici dit vouloir apporter au Québec, au "titre d'un patrimoine commun" avec la France, une vision française au débat sur la Charte des valeurs québécoises.

VOIR AUSSI: Tous les blogues du HuffPost sur la Charte des valeurs

Fondé largement sur la culture et la langue, "ce patrimoine fait la force de nos liens, et parfois, la source de nos inspirations. Ainsi en est-il lorsque la France suit l'exemple du Québec avec l'économie sociale et solidaire ou le mariage pour tous. Réciproquement, les Québécois nourrissent parfois leurs débats de l'expérience de la France, comme c'est le cas actuellement sur le thème de la laïcité", écrit M. Moscovici.

"La laïcité n'est pas une entrave à la liberté, mais, pour nous Français, la condition de sa réalisation. Elle n'est jamais dirigée contre les individus ni contre leur conscience : elle garantit l'égalité de traitement de tous les élèves et l'égale dignité de tous les citoyens. Ce que nous avons à coup sûr en partage, entre Français et Québécois -- et quelques autres nations dans le monde --, c'est un attachement profond à la liberté, à la démocratie et à l'État de droit", poursuit-il.

La laïcité en France "repose sur trois principes fondamentaux : la neutralité de l'État, le respect du pluralisme et la liberté religieuse", dit encore M. Moscovici. Et si "elle recueille l'adhésion d'une immense majorité" de Français, "sa mise en oeuvre se fait sous le regard vigilant d'organismes indépendants et sous le contrôle du juge, garant des droits et des libertés inscrits dans notre Constitution".

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




Les réactions à la présentation des principes de la Charte des valeurs