DIVERTISSEMENT

«Réellement sur scène» : Luc Langevin méduse et mystifie

27/09/2013 08:18 EDT | Actualisé 27/09/2013 08:20 EDT
Courtoisie

Luc Langevin peut dire mission accomplie. L’illusionniste réussit avec brio son passage du petit écran à la scène, avec son premier spectacle, Réellement sur scène. Le public présent à la première médiatique, au Théâtre St-Denis, jeudi, a eu droit à une prestation rodée au détail près, bien équilibrée entre différents types de tours de magie et fortement teintée du bagage scientifique de Langevin. Réellement sur scène, c’est 1h45 de «Hein?», de «Oh!» et de «Ah!», sans même un entracte pour nous permettre de reprendre nos esprits et de chercher à comprendre…

Bien sûr, il n’y a rien comme assister concrètement à une performance de magie, mais tentons tout de même de donner un bref aperçu des différents tableaux de Réellement sur scène, sans vendre trop de surprises. Dans l’une de ses premières expériences, Langevin a démontré le pouvoir du subconscient humain, avec un jeu de cartes imaginaire, dont le contenu a été décidé par les gens assis devant lui. Honnête, l’hôte avait averti le parterre, d’entrée de jeu, que le numéro n’avait que 77% de chances de fonctionner, et c’a été le cas. Ses explications ont par la suite été assimilées avec beaucoup d’étonnement.

En pigeant des cartes au hasard, le magicien est ensuite parvenu à tracer des noms complets à l’aide de lettres et de dessins abstraits. Plus tard, il a fait disparaître le téléphone, les clés et un billet de 20$ appartenant à un spectateur; une défectuosité dans le haut-parleur du cellulaire a compliqué quelque peu la tâche de Luc Langevin, qui ne s’est pas gêné pour taquiner son cobaye, déclenchant ainsi les rires.

Dans une surprenante démonstration de tenségrité, un procédé architectural appliqué au corps humain, le fantaisiste a construit une structure l’impliquant lui-même, qui aurait pu menacer de s’écrouler à tout moment; finalement, ce segment s’est avéré le plus poétique de la soirée.

Autres portions amusantes, lorsque notre maître de l’illusion a utilisé des dates de naissance glanées ici et là pour élaborer une grille basée sur le chiffre 56 de tous bords, tous côtés, ou encore lorsqu’il a mis à profit notre sens de la perception pour distinguer divers objets. Le petit Michaël, 8 ans, a probablement eu un plaisir fou lorsque Langevin a fait de lui son assistant pour faire apparaître et disparaître des balles, un instant absolument charmant. Quant à la finale, articulée autour du principe de la téléportation, elle a littéralement coupé le souffle d’à peu près tout le monde. Il ne faisait nul doute qu’à la tombée du rideau, chacun avait retrouvé son cœur d’enfant.

Drôle et sympathique

Mentionnons par ailleurs, pour compléter le portrait déjà très attrayant de Réellement sur scène, que sa vedette est sympathique et attachante à souhait, ne ratant jamais une occasion de lancer une blague ou de plaisanter avec une personne de l’assistance. Aussi, le bachelier en génie physique et détenteur d’une maîtrise en optique a le chic pour vulgariser les raisonnements qui guident ses astuces… sans évidemment nous en dévoiler les fondements, au grand dam des plus sceptiques!

Avec ce premier effort en temps réel, directement devant le regard de la foule, sans filet et sans possibilité de reprendre un trucage manqué, Luc Langevin prouve qu’il n’est pas que l’homme de Comme par magie, l’émission qu’il anime depuis maintenant quatre ans à ARTV. Le garçon a répété à plusieurs reprises, jeudi, qu’il est important de ne jamais se laisser décourager et de croire en ses rêves; lui a certainement bien fait de suivre les siens. Les 45 000 billets déjà vendus pour sa tournée le prouvent bien.

Luc Langevin présentera Réellement sur scène à Brossard, Drummondville, Terrebonne, Québec, Baie-Comeau, Sept-Îles et plusieurs autres endroits d’ici la fin de l’année. Pour plus d’informations : www.luclangevin.com ou www.evenko.ca.

À VOIR AUSSI:



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.