NOUVELLES

Les Steelers auront besoin de plus que Big Ben pour sonner l'éveil à Londres

27/09/2013 12:24 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

LONDRES - Ben Roethlisberger jouera enfin dans la ville de Big Ben, mais c'est plutôt l'unité défensive des Steelers de Pittsburgh qui voudra se dresser comme une tour à Londres.

Les Steelers ont atterri dans la capitale anglaise, vendredi, en vue du match de dimanche contre Adrian Peterson et les Vikings du Minnesota à Wembley.

Alors qu'ils tenteront d'éviter d'avoir une fiche de 0-4 pour la première fois en 45 ans, les Steelers espèrent que leur défense sonnera l'éveil.

«Le football des Steelers a toujours été une question de défense, d'aller sur le terrain et de dominer, d'obtenir des revirements, et de mettre des points au tableau peu importe ce que fait l'attaque, a commenté le secondeur LaMarr Woodley. Nous savons à quoi nous attendre d'un gars comme Adrian Peterson. Il faudra éviter qu'il y ait des gros jeux à nos dépens.»

Alors que les Vikings ont également une fiche de 0-3, on s'attend à ce que Peterson mène la charge, dimanche, alors que le quart Christian Ponder sera absent en raison d'une fracture à une côte. Le réserviste Matt Cassel obtiendra le départ.

Les Steelers ont connu des difficultés des deux côtés du ballon, et Roethlisberger se préoccupait plus de la nécessité de l'emporter que de visiter les attraits touristiques de Londres — y compris le «vrai» Big Ben.

«Nous aimerions garder la possession du ballon. Nous aimerions prolonger nos séries à l'attaque, ce qui signifie qu'il faut réussir nos troisièmes essais, a indiqué le vétéran quart. Plus nous pourrons garder (Peterson) longtemps sur les lignes de côté, mieux ce sera pour nous.»

Le demi offensif recrue Le'Veon Bell fera ses débuts après avoir raté le début de la campagne à cause d'une blessure à la cheville. Le jeu au sol des Steelers est classé 31e dans la NFL.

«Nous devons prendre les devants au score et nous retrouver dans une situation où nous ne serons pas obligés de favoriser le jeu par la passe», a noté le joueur de ligne à l'attaque David DeCastro.

Le demi de coin Ike Taylor, lui, a commencé à savourer le voyage en Angleterre quelques heures seulement après l'arrivée de l'équipe.

«L'atmosphère (à Londres) est complètement différente», a souligné celui qui a par ailleurs profité du match à Wembley pour parler de son admiration pour Lionel Messi et de son désir de rencontrer la reine d'Angleterre.

PLUS:pc