NOUVELLES

Le TSX clôture essentiellement stable malgré l'immense perte de BlackBerry

27/09/2013 05:38 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de vendredi essentiellement au même niveau que la veille, les opérateurs ayant opté pour la prudence à quelques jours d'une possible fermeture forcée du gouvernement américain, au début de la semaine prochaine.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 2,46 points pour terminer à 12 844,08 points, après que le fabricant de téléphones intelligents BlackBerry eut dévoilé une énorme perte trimestrielle.

Cependant, sa perte de 965 millions $ US et ses revenus en baisse de 45 pour cent par rapport à l'an dernier étaient conformes aux prévisions émises la semaine dernière par l'entreprise. L'action de BlackBerry (TSX:BB) (NASDAQ:BBRY) a gagné 6 cents à 8,28 $ à la Bourse de Toronto, tandis qu'elle a pris 8 cents US à 8,03 $ US sur le Nasdaq.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,10 cent US à 97,06 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont reculé vendredi, les investisseurs se montrant plutôt pessimistes quant à l'éventualité que le Congrès américain réussisse à adopter un projet de loi pour garder le gouvernement fédéral opérationnel après le 1er octobre, au début de son nouvel exercice financier. Par ailleurs, le plafond de la dette des États-Unis devra être haussé d'ici le 17 octobre.

Les républicains tentent de lier ces deux opérations à des mesures contraignantes pour le régime d'assurance pour les soins de santé mis en place par le président Barack Obama.

Peu de temps avant la fermeture des marchés, M. Obama a indiqué que la simple menace d'une paralysie des activités du gouvernement avait probablement déjà un impact négatif sur l'économie.

Les investisseurs ont aussi dû jongler vendredi avec la publication de données faisant état d'une hausse des dépenses des consommateurs en août, tandis qu'un autre rapport évoquait une baisse de la confiance des consommateurs pendant le même mois.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 70,06 points à 15 258,24 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a cédé 6,92 points à 1691,75 points et que l'indice composé du Nasdaq a lâché 5,83 points à 3781,59 points.

Sur le parquet torontois, le secteur des biens de consommation de base a réalisé les gains les plus importants, avec une hausse de 0,7 pour cent. L'action de la chaîne de pharmacies Jean Coutu (TSX:PJC.A) a avancé de 32 cents à 18,29 $.

Le secteur de l'énergie a légèrement progressé, même si le cours du pétrole brut a reculé de 16 cents US à 102,87 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur aurifère a aussi avancé, la nervosité entourant les disputes budgétaires de Washington ayant fait grimper le cours du lingot d'or de 15,10 $ US à 1339,20 $ US l'once à New York.

Le groupe des métaux de base a affiché le recul le plus prononcé, soit 1,6 pour cent, malgré une hausse du prix du cuivre à New York. Ce dernier s'est emparé de 2 cents US à 3,33 $ US la livre. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a perdu 1,19 $ à 28,10 $.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a avancé de 0,29 pour cent, retenu, en particulier, par les pertes du groupe aurifère. Les inquiétudes entourant la possible fermeture du gouvernement américain a fait retraiter le Dow Jones de 1,25 pour cent depuis le début de la semaine.

PLUS:pc