NOUVELLES

La fragmentation des forêts menacerait des espèces d'extinction

27/09/2013 11:40 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les animaux qui habitent des forêts tropicales fragmentées semblent être nettement plus menacés d'extinction qu'on ne le croyait, a prévenu vendredi une équipe de chercheurs internationaux.

L'auteur principal de l'étude, le chercheur Luke Gibson de l'Université de Singapour, et ses collègues ont étudié pendant plus de 20 ans des îlots forestiers créés par un projet hydroélectrique en Thaïlande. Ils rapportent avoir constaté la disparition presque totale de petits mammifères qui habitaient ces secteurs.

Après 25 ans, poursuivent les chercheurs, il ne restait plus, en moyenne, qu'un seul individu dans chaque îlot. Cela démontre que les écologistes ne disposent pas de dizaines d'années pour développer des couloirs forestiers afin de relier les îlots entre eux.

En plus d'isoler les populations les unes des autres, la déforestation semble aussi avoir favorisé la propagation d'une espèce envahissante, le mulot malaisien, qui a pratiquement réussi à chasser tous les petits mammifères natifs de la région.

Les chercheurs ont indiqué que leur étude prend une nouvelle importance en raison de l'exploitation intensive à laquelle sont soumises les forêts de la planète.

Les résultats de l'étude sont publiés dans le prestigieux magazine Science.

PLUS:pc